Ford Transit : le diesel EcoBlue débarque

Ford a annoncé l’arrivée d’un nouveau bloc diesel EcoBlue de 2.0 l dans la gamme des nouveaux Transit 2T et Transit Custom. Décliné en trois puissances, il ferait baisser la consommation moyenne de 13 %.

3877
Ford Transit : le diesel EcoBlue débarque

Après le Groupe PSA et Toyota avec leurs Jumpy, Expert et ProAce, c’est au tour de Ford de présenter ses outils de conquête du segment des VUL en Europe. Il faut dire que les utilitaires sont primordiaux pour la marque américaine : ils ont représenté 280 000 immatriculations en 2015, un chiffre en progrès de 28 % sur un an. Et la tendance se confirme en 2016. Durant le premier trimestre, la seule gamme Transit a généré 50 100 ventes.

C’est peu dire que l’arrivée des nouvelles versions Transit 2T et Transit Custom revêt une donc un enjeu important. Présentés au salon de Birmingham, au Royaume-Uni, elles complètent la gamme les Transit Connect et Transit Courier. Ces modèles deviennent aussi et surtout les premiers de Ford à recevoir le tout nouveau moteur 2.0 l diesel EcoBlue.

Le plus perfectionné des moteurs Ford

D’un point de vue technique, ce bloc « est basé sur une architecture complètement nouvelle », explique Ford, et embarque « les toutes dernières technologies en matière de suralimentation, d’injection haute pression, de chambre de combustion, et de résistance aux frottements ». D’une cylindrée de 2.0 l, il est proposé en trois puissances pour le VUL, à savoir des versions 105, 130 et 170 ch et « affiche un couple supérieur au bloc 2.2 l qu’il remplace », spécifie le constructeur.

Du côté des consommations, les Transit 2T équipés du Stop & Start optionnel rejettent 174 g/km de CO2. La consommation moyenne s’établit à 6,6 l/100 km, une réduction de 10 % par rapport au modèle précédent. Pour les Transit Custom (1T) équipés du Stop & Start, les émissions ne sont que de 157 g pour 6,1 l, soit une réduction de 13 %. Ford estime que « l’économie se chiffrera à 1 600 euros sur 130 000 km pour un utilisateur du nouveau Transit Custom 105 ch (comparé à la précédente version de 100 ch) ».

La fréquence des révisions progresse elle aussi et sera de deux ans ou 60 000 km, « soit 10 000 km de plus que les modèles précédents », se félicite le constructeur. Répondant à la norme Euro 6, ce nouveau moteur est associé à un réservoir d’AdBlue dont la contenance et l’autonomie n’ont pour l’instant pas été communiquées.

La sécurité au cœur du véhicule

Désireux d’élargir sa clientèle, Ford a en outre précisé que ces deux véhicules allaient hériter d’une nouvelle finition nommée Trend Business. Celle-ci reçoit, de série, l’air conditionné, un système audio avec Bluetooth, un régulateur de vitesse, l’aide au stationnement AV et AR, des rétroviseurs réglables électriquement et chauffants et des phares antibrouillard.

Enfin, les Transit et Transit Custom disposent dès à présent des dernières aides à la conduite, comme le stabilisateur contre le vent latéral et l’assistant de pré-collision avec le détecteur de piéton. Dès la fin 2016, les clients pourront également opter pour une transmission automatique à 6 rapports ainsi qu’une nouvelle suspension arrière pneumatique sur les versions Custom Kombi.