Francfort 2019 : la Mercedes Vision EQS annonce l’électromobilité

La Mercedes Vision EQS est la première voiture électrique de Mercedes conçue sur une toute nouvelle plate-forme MEA. Une plate-forme qui doit accoucher de la future Classe S dans deux ans mais aussi de toute une famille électrisée.

918
Francfort Mercedes Vision EQS

Dévoilée à Francfort, la Vision EQS n’est pour l’heure qu’un concept car mais Mercedes veut faire passer le message : le constructeur est, lui aussi, bien engagé dans une nouvelle ère de l’électromobilité avec ce premier « vrai » modèle de la famille EQ. En effet, jusque-là, les modèles portant ce badge n’étaient que des versions thermiques auxquelles étaient greffés tant bien que mal batteries et moteurs électriques.

Pour le coup, les designers ont totalement repensé leur interprétation de la limousine selon la « philosophie » du « Progressive Luxury » : il ne s’agit plus d’un design massif, imposant, voire agressif, mais plutôt d’un style plus fluide et sensuel.

Commercialisation à Francfort dans deux ans

Un design rendu ici possible par les dimensions généreuses de cette EQS dont un empattement hors normes. Ce qui permet de loger une batterie de 100 kWh qui doit assurer 700 km d’autonomie WLTP selon Mercedes. Il faudra bien cela pour alimenter les deux moteurs électriques, l’un sur le train avant, l’autre sur l’essieu arrière, avec au cumul une puissance de 350 kW/470 ch et 760 Nm de couple. Le chargeur embarqué autorise une charge à 350 kW, avec une recharge à 80 % en 20 minutes.

Cette future Classe EQS sera commercialisée fin 2021 mais elle trouvera sur son chemin la future Audi e-Tron GT, la nouvelle Porsche Taycan ou encore la… Tesla Model S de deuxième génération.