Franprix livre en électrique ses produits frais avec Jacky Perrenot

Franprix lance une livraison verte de ses produits frais à Paris avec le MAN eTGM de 26 t. Un véhicule loué avec conducteur pour six ans auprès du transporteur Jacky Perrenot.
1239
Franprix Jacky Perrenot
Le MAN eTGM emporte 19 palettes ou 10 t de produits frais avec une autonomie de près de 150 km.

Franprix (groupe Casino) et son transporteur Jacky Perrenot instaurent une distribution sans émissions polluantes des produits frais de l’enseigne à ses 300 magasins parisiens. Depuis 2017, Franprix livre déjà en produits secs ses supérettes franciliennes par barge fluviale et camions au GNV. Mais ses produits frais restaient distribués en camions thermiques à cause de la localisation de leur entrepôt à Gonesse (95). Avec la mise à disposition par l’agence d’Alfortville de Jacky Perrenot d’un porteur frigorifique 100 % électrique (BEV) avec conducteur, la livraison parisienne de ces produits frais va devenir vertueuse.

34 palettes livrées en deux tournées

Testé depuis septembre par Jacky Perrenot, ce porteur frigorifique MAN eTGM de 26 t emporte 10 t de fret réparti en 19 palettes sur plus de 120 km grâce à ses douze batteries li-ion de 185 kWh. Celles-ci lui donnent une puissance permanente de 248 kW et animent aussi son rideau arrière coulissant et son hayon électrique. Son moteur électrique et sa réfrigération indépendante par azote rendant son volume sonore inférieur à 65 décibels, le véhicule peut effectuer deux tournées quotidiennes de 40 km entre Gonesse et le centre de Paris du lundi au samedi, avec une recharge nocturne de huit heures. Ce MAN eTGM porte ainsi ses réductions de CO² jusqu’à 45 t par an.

Le MAN eTGM devrait être le premier des camions électriques avec lesquels Franprix compte livrer en produits frais tous ses magasins de Paris d’ici 2025.

300 magasins distribués d’ici 2025

« Cette solution précurseure de transport durable pour l’acheminement de nos produits frais permet à Franprix de rester pionnier en livraison et de réduire son empreinte carbone en Île-de-France », souligne Christian Bens, directeur logistique de Franprix. Le circuit de ce MAN eTGM est optimisé pour livrer dix magasins situés entre le 20e et le 1er arrondissement.

D’ici 2025, Franprix espère livrer tous ses magasins parisiens en produits frais avec des camions électriques, l’enseigne affirmant ne pas avoir « de frein budgétaire ». Elle souhaiterait aussi augmenter la rentabilité du camion en remplaçant le rechargement nocturne par une recharge rapide avec le système « Opportunity Charging » lors des temps de repos ou de chargement.

Débat autour de la recharge rapide

Franprix Jacky Perrenot
« Aujourd’hui 100 % de nos véhicules sur la région parisienne sont au gaz ou à l’électrique », rappelle Philippe Givone pour J. Perrenot.

Mais l’adoption de la recharge rapide fait débat : « Le MAN eTGM est installé à demeure sur le site de Gonesse où se trouve la borne de recharge, rappelle Philippe Givone, P-DG de J. Perrenot (voir la précédente brève sur J. Perrenot). Si le changement pour une borne à recharge rapide doit se faire, ce sera à Franprix de prendre en charge l’investissement. » Le transporteur abonde ainsi dans le schéma du développement durable imaginé par les constructeurs et les collectivités et impliquant les chargeurs.

Franprix Jacky Perrenot
Conducteur référent J. Perrenot du MAN eTGM, Cédric Laventure met en avant « son démarrage au quart de tour, son silence, sa souplesse de conduite et sa puissance ».