Gammes VUL : l’électrification en mode utilitaire

Les véhicules utilitaires ne sont pas concernés par les contraintes fiscales liées au WLTP. Mais la loi LOM, qui simplifie les outils à disposition des collectivités pour restreindre l’accès aux véhicules polluants et diesel, oblige à renouveler des parcs en véhicules propres et incite aussi les constructeurs à verdir toujours plus leurs modèles.

- Magazine N°256
1051
Utilitaires légers

Si les VUL ne sont pas soumis comme les VP à la TVS ou au malus, ils n’en sont pas moins dans le viseur d’une autre obligation légale : la loi d’orientation des mobilités (LOM). Celle-ci prévoit en effet une plus grande facilité pour les collectivités à mettre en place des zones à faibles émissions (ZFE), ce qui va aller de pair dans certaines grandes villes avec l’interdiction de la circulation des véhicules diesel. La LOM prévoit également le renouvellement d’une partie des parcs de moins de 3,5 t en « véhicules à faibles émissions » selon une proportion de 10 % en 2022 qui va progresser ensuite.

Les constructeurs en tirent les conséquences...

PARTAGER SUR