Gautier Fret Solutions priorise l’électromobilité dans son mix énergétique

Le transporteur Gautier Fret Solutions a choisi l’électromobilité pour verdir sa flotte. Objectif : convertir à l’électrique 40 % de son parc de distribution Volvo d’ici 2025.
1969
Gautier Fret Solutions
Distributeur régional, Gautier Fret Solutions possède 170 porteurs sur 220 véhicules moteurs.

Gautier Fret Solutions veut réduire ses émissions de CO2. Convaincu par les tests réalisés avec trois Volvo FL Electric, c’est à Volvo Trucks que ce transporteur fait appel. Dès fin 2020, Gautier Fret Solutions a ainsi acquis 16 tracteurs Volvo FH500 I-Save qu’il sollicitera principalement pour ses tractions sur longue distance. Une certaine fidélité lie Gautier Fret Solutions au fournisseur Volvo Trucks. L’entreprise française, active depuis 2018 sur le Grand Ouest depuis Noyal-sur-Vilaine (35), possède en effet 220 véhicules, tous à moteurs Volvo Trucks. S’y ajoutent aussi 150 semi-remorques. Pour assurer les transports, 200 conducteurs se répartissent sur six sites bretons et un site parisien.

Gautier Fret Solutions consomme du gazole ou du B100 flexible sur ses tracteurs longue distance et ses vieux porteurs et du GNL sur ses six tracteurs Volvo FM460 Globe.

Pour Gautier Fret Solutions, une mixité énergétique temporaire

« Parcourant 700 km par jour, les tracteurs Volvo FH500 I-Save ont besoin d’autonomie, explique Jean-Yves Gautier, président de Gautier Fret Solutions. Ils roulent donc au gazole, mais leur technologie I-Save a réduit de 7 % notre consommation de carburant. Depuis septembre 2021, nous passons aussi nos vieux camions de distribution au B100 sur nos sites de Saint-Évarzec et de Gouesnou où nous avons deux stations. Mais cette énergie palliative étant temporaire, nous ne prendrons pas de véhicules au B100 exclusif. »

Les Volvo FH500 I-Save viennent s’ajouter à un autre modèle de tracteurs Volvo récemment mis en service par Gautier Fret Solutions. Ce que précise Jean-Yves Gautier : « Entre septembre 2021 et début 2022, nous avons intégré six tracteurs Volvo FM460 Globe au GNL Dual-Fuel à la demande de clients, détaille ce dirigeant. Ils affichent une autonomie de 800 km et une bonne consommation. Nous les rentabilisons en les faisant rouler 16 heures sur 24 avec des tractions intersites la nuit et des livraisons en ZFE-m le jour. Mais la hausse du prix du gaz nous a contraints à ralentir leur usage. »

Trois tournées quotidiennes pour les Volvo FL Electric

Pour Gautier Fret Solutions, l’électromobilité représente un virage intéressant pour son parc de porteurs. L’entreprise a en effet signé en juin 2021 la charte locale des bonnes pratiques en matière de logistique urbaine. Depuis, le transporteur a réceptionné trois porteurs Volvo FL Electric 16 t.

Avec quatre batteries, les Volvo FL Electric de Gautier Fret Solutions effectuent jusqu’à trois tournées de 30 livraisons par jour.

« Leurs quatre batteries leur permettent de transporter 18 palettes sur 200 km. Et ils font deux à trois tournées par jour si elles sont adaptées à leur autonomie », s’enthousiasme Jean-Yves Gautier.

Le président de Gautier Fret Solutions détaille aussi des qualités qui bénéficient directement au client. « Leur moteur est silencieux et leur plancher, leur caisse, leur rideau de fermeture et leur hayon élévateur sont conçus aux normes Piek. Grâce à cela, ils livrent tous les sites urbains de nuit comme de jour. Ce qui satisfait nos clients. Avec 30 livraisons par jour, ils sont idéaux pour la livraison urbaine où les stops sont nombreux. Et nous estimons qu’ils parcourront 40 000 km par an, comme nos camions de distribution au gazole. Nous en utilisons deux sur la métropole rennaise et un à Vannes, en accord avec les restrictions de circulation mises en place par les villes. »

Le seul frein aux Volvo FL Electric 16 tonnes reste leur important surcoût, admet Jean-Yves Gautier : « Nous achetons nos camions. Et comme nous conservons pendant quinze ans nos porteurs, nous avons choisi un long TCO pour rentabiliser nos camions électriques. Mais heureusement que nous bénéficions des aides de l’Etat, car les clients ne participent pas au surcoût, sauf ceux qui acceptent de payer plus cher leur transport. Du coup, nous privilégions ces clients participatifs dans nos livraisons. »

Gautier Fret Solutions veut 68 porteurs électriques d’ici 2025

Les activités de Gautier Fret Solutions ont orienté ses choix de véhicules. Outre des prestations logistiques à Noyal-sur-Vilaine et Chateaubourg (35), où le transporteur peut stocker jusqu’à 17 500 palettes, Gautier Fret Solutions réalise de la distribution régionale de messagerie et de lots palettisés. Cette activité concerne des réseaux comme RESO, Interpool, PALETTE PLUS et PALLETWAYS.

S’y ajoutent des tournées et des tractions dédiées, ainsi que de l’affrètement pour des groupes et des PME bretonnes des secteurs automobile, industriel et logistique, ou viticole du Pays nantais. Pour garantir une couverture optimale, le transporteur comptabilise 170 porteurs pour 50 tracteurs. Et pour verdir cette flotte, Jean-Yves Gautier voit en l’électromobilité un investissement d’avenir.

Selon Jean-Yves Gautier, président de Gautier Fret Solutions, ses conducteurs qui goûtent aux camions électriques rechignent à revenir sur des camions thermiques.

« Les expéditeurs sont déjà sensibles au fait que nous puissions livrer Rennes et Vannes à toute heure du jour. Et les clients rennais y penseront dès que les ZFE-m auront été mises en place, se félicite Jean-Yves Gautier. De plus, les conducteurs qui ont roulé en camion électrique ne veulent plus revenir au camion thermique. Comme 70 % de notre parc se constitue de porteurs, l’électromobilité répond à nos besoins, à notre stratégie et à nos objectifs. Nous envisageons que 40 % de notre parc de distribution sera électrique d’ici trois ans. Tous ces camions électriques seront des Volvo Trucks car, en matière d’innovation, il est important de pouvoir s’appuyer sur des fournisseurs solides. »

Gautier Fret Solutions voit son avenir énergétique dans l’électromobilité et passera 40% de sa flotte de distribution à l’électrique d’ici 2025.
PARTAGER SUR