Genesis : surprenante et séduisante limousine

La Genesis se bat contre des berlines luxueuses autrement plus chères et bien installées. Et pourtant, elle rivalise sans peine.

491
Genesis : surprenante et séduisante limousine

Lancée en 2008, renouvelée il y a bientôt deux ans et future marque à part entière, la Genesis surprend par ses prestations de très haut niveau, alors que son prix de 68 950 euros TTC est nettement inférieur aux pratiques du segment (16 000 euros de plus au minimum).

Alors, même si en Europe elle demeure marginale en raison d’une seule offre moteur, un gros 3.8 V6 de 315 ch et 397 Nm de couple, il faut souligner ses excellentes ventes en Corée bien sûr, mais surtout aux États-Unis où elle fait jeu égal en immatriculations avec les Audi A6, Cadillac CTS et autres Lexus GS et Infiniti Q70.

Faire jeu égal signifie aussi offrir une finition luxueuse où les ajustages des équipements intérieurs et le choix des matériaux n’ont rien à envier aux meilleurs du segment. Luxe, calme et volupté caractérisent donc cet habitacle où l’on se laisse bercer par la douceur des commandes et le ronronnement du V6 qui sait se faire performant : 0 à 100 km/h en 6,5 s et vitesse maximale de 240 km/h.

La transmission intégrale permanente est pilotée électroniquement, tout comme la boîte auto à 8 rapports et la gestion moteur, l’ensemble pouvant passer du mode Eco au mode Sport ou Normal pour mieux affirmer la nervosité du V6 ou le pilotage électronique des suspensions pneumatiques. On regrettera seulement que le paramétrage de la direction ne durcisse pas suffisamment l’assistance, masquant les remontées de la route. Quant à la consommation, tablez sur 12,0 l/100 km de super en usage mixte « standard » (270 g) et plus si vous allez chercher les derniers chevaux du moteur…

Outre le luxe de la finition et la liste complète des équipements de série de confort et de sécurité, cette Genesis en impose avec ses 5 m de longueur mais le design réussi fait oublier l’encombrement de cette très belle limousine. Reste à patienter encore un peu pour que Hyundai l’équipe d’un diesel – qui existait sur la précédente génération (3.0 V6 de 239 ch) – ou d’une version hybride.

Notre avis

Bien

Prix très compétitif • Finition de qualité • Confort de roulage

À revoir

Pas de diesel • Consommation en ville • Ergonomie à l’américaine