Genève 2017 : Kia déroule son hybride rechargeable

Pas de répit pour Kia qui dévoile au salon de Genève ses Niro et Optima dans des versions hybrides rechargeables.

2279
Kia Niro hybride rechargeable

Attendues par les gestionnaires de parcs pour leurs très faibles émissions et leurs incitations fiscales intéressantes contrairement aux premières versions hybrides simples, les Niro et Optima hybrides rechargeables reprennent bien entendu toute l’architecture de traction et les ensembles thermiques essence-électrique.

Ainsi, pour le crossover compact Niro, le 1.6 GDI essence développe toujours 105 ch et 147 Nm de couple. Mais il est secondé par une machine électrique qui passe de 32 à 44,5 kW-60,5 ch et 170 Nm, pour une puissance combinée de 141 ch et 265 Nm. La batterie de la version hybride simple est toujours logée sous la banquette arrière et une seconde batterie prend place dans le plancher du coffre dont la capacité demeure correcte pour le segment à 324 l. Les deux accumulateurs totalisent 8,9 kWh, assurant théoriquement une autonomie de 55 km NEDC. Cela permet d’abaisser les émissions de CO2 à 30 g contre 88 g en hybride simple. La commercialisation est prévue pour l’automne prochain et Kia France promet un surcoût modéré.

Disponible jusque-là uniquement en berline, la grande Optima et ses 4,85 m de longueur passe elle aussi à l’hybridation rechargeable, une bonne chose car son volume de coffre est préservé à 440 l, soit 144 l de plus que celui de la berline hybride – la batterie supplémentaire occupant l’espace dévolu précédemment à la roue de secours. Au total, la puissance confortable de cette batterie atteint 11,26 kWh et alimente un moteur électrique de 50 kW-67 ch. Le 2.0 GDI essence de 156 ch et 189 Nm est toujours à l’œuvre sous le capot avant et la puissance totale atteint les 205 ch pour 375 Nm. Et malgré ses 1 740 kg de poids à vide, ce grand break émet tout juste 34 g. Sa commercialisation est aussi prévue pour le troisième trimestre de cette année.

PARTAGER SUR