Genève 2017 : le Mazda CX-5 fait peau neuve

Fidèle à son prédécesseur, le nouveau CX-5 de Mazda a été dévoilé au salon de Genève en première européenne.

2785
Mazda CX-5

Best-seller de la marque en Europe, le CX-5 a fait sa mue sans marquer de rupture stylistique. Il reprend en effet les codes du modèle sortant avec une ligne de toit surbaissée, un long capot, une calandre verticale et des optiques effilées. Avec en prime d’élégantes touches de chrome renforçant son côté premium. Long de 4,55 m et large de 1,84 m, cette deuxième génération de CX-5 rejoint ainsi le segment ultra concurrentiel des SUV compacts, aux côtés des Peugeot 3008, Volkswagen Tiguan et autres Nissan Qashqai.

À l’intérieur du CX-5, le design évolue pour « renforcer encore le sentiment d’osmose entre le véhicule et ses occupants », dixit Mazda. La planche de bord arbore un design sobre et sportif, tandis que l’ergonomie progresse avec une assise remaniée et un système d’affichage tête haute directement projeté sur le pare-brise. Le confort et le plaisir de conduite devraient également progresser grâce à de nouvelles suspensions et notamment au système G-Vectoring Control (GVC) qui permet d’améliorer le comportement et la sécurité du véhicule.

Côté pratique, le CX-5 affiche un volume de coffre de 505 l, dans la tranche haute de la catégorie. Il sera disponible avec quatre motorisations et trois niveaux de finition (Elégance, Dynamique et Sélection). Ses tarifs s’échelonnent de 30 100 euros TTC pour la version essence 2.0 Skyactiv-G de 165 ch Elégance, à 42 600 euros pour la version diesel 2.2 Skyactiv-D 175 ch BVA 4×4 Sélection.

PARTAGER SUR