Genève 2019 : Audi Q4 e-tron, un programme tout-électrique

Avec le Q4 e-tron, Audi confirme son engagement dans la voie de l’électrique, à l’image des autres marques du groupe Volkswagen. Ce concept car est prévu pour fin 2020 en production sous l’appellation Q4.

958
Audi Q4 e-tron

Sous une évolution du design subtile, car emprunte de lignes plus douces qu’à l’habitude chez Audi, ce Q4 e-tron préfigure un SUV à mi-chemin entre le Q3 et le Q5, avec ses 4,59 m de longueur. Ce concept car électrique est entraîné par deux moteurs électriques cumulant 225 kW, soit 300 ch, et une batterie de 82 kWh (poids de 510 kg), avec au minimum 450 km d’autonomie. Audi dévoile déjà la consommation moyenne, soit de 22,6 kWh/100 km jusqu’à 26,2 kWh.

BMW n’a qu’à bien se tenir

Petite subtilité intéressante au pays du quattro : le moteur arrière affiche 125 kW et fonctionne en permanence, alors que le moteur électrique avant ne produit que 75 kW et vient en renfort pour les situations nécessitant de la motricité. On l’aura compris, Audi tient à bien marquer le plaisir de conduite en propulsion pour ne pas laisser BMW tout seul sur ce créneau, surtout avec sa répartition des masses de 50/50 entre les trains avant et arrière, une référence typiquement bavaroise.

Bien entendu, le Q4 e-tron est basé sur la plate-forme modulaire MEB du groupe Volkswagen et c’est déjà le cinquième véhicule électrique de série de la gamme après l’e-tron en cours de commercialisation, l’e-tron Sportback, le Q2L réservé au marché chinois cette année puis le coupé sportif e-tron GT. Bref, la marque à l’origine du Dieselgate a bien réussi son retournement stratégique.