Geodis renforce sa transition énergétique avec de nouveaux véhicules BioGNC

Geodis accélère la transition énergétique de sa flotte de distribution urbaine en rajoutant 130 véhicules Iveco au BioGNC à sa commande de 200 véhicules de juin 2021.
4547
Geodis BioGNC
Stéphane Cassagne (à droite) et Emilio Portillo, DG d’Iveco, ont acté l’achat de 130 Iveco au BioGNC de plus pour Geodis.

À peine Geodis a-t-il réceptionné les dix premiers des 200 Iveco au BioGNC commandés en juin 2021, qu’il a signé une nouvelle commande de 130 véhicules. Ce qui porte à 300 les véhicules au BioGNC pour assurer la distribution urbaine des grandes métropoles françaises. Geodis s’avance ainsi sur son programme Oxygen .Lancé en 2018, celui-ci prévoyait que le groupe aurait réduit de 30 % ses émissions de gaz à effet de serre en 2030 par rapport à 2017.

Pour Geodis, la croissance durable des clients passe par des livraisons urbaines vertes.

36 000 communes livrées sous 24 heures

Pour Geodis avec le BioGNC, il s’agit « d’être le partenaire de la croissance durable de nos clients. Et c’est par le verdissement du transport routier sur le dernier kilomètre que nous contribuerons à décarboner le secteur, affirme Marie-Christine Lombard, présidente du directoire de ce groupe de transport. La logistique urbaine est au cœur de nos actions. » De fait, entre sa solution de transport express Inter Express/Calexpress de mono ou multicolis jusqu’à 1 tonne et son service express Interpac pour les envois monocolis de moins de 10 kg, Geodis livre en B2B et B2C 36 000 communes de France avant 13 h 00 le lendemain, samedi compris, et 16 000 communes principales avant 10 h 00, ceci au quart d’heure près. Le transporteur assure aussi les enlèvements de marchandises à destination de la France ou de l’étranger, ainsi que le retrait en reverse logistique des retours des clients.

Geodis alimentera ses Iveco à sa station BioGNC de Saran, qui ouvrira en mars, sur les stations des ZFE-m et sur des stations mobiles.

Ravitaillement par stations publiques ou mobiles

Livrés au fil de l’année, agence par agence, les 300 nouveaux Iveco au BioGNC se répartiront prioritairement dans les 35 plus grandes métropoles françaises de plus de 150 000 habitants. Ils comprennent 25 VUL Daily 35S de 20 m3, 10 Daily 70C de 30 m3 et 173 Eurocargo de 12 t. S’y ajoutent 22 tracteurs S-Way au BioGNC pour les enlèvements périurbains de marchandises et les transports longue distance inter-sites.

En roulant au BioGNC, ces véhicules réduiront de 80 % leurs émissions de CO2 et de 85 % celles de Nox et de particules fines par rapport au diesel. Pour les alimenter en Biogaz, le groupe s’appuiera sur vingt stations publiques ouvertes dans les ZFE-m proches de ses agences et sur des stations en propre dites « mobiles » pour les 17 ZFE-m non équipées de stations. À Saran (45), Geodis s’approvisionnera à la station publique qui ouvrira sur son site en mars 2022.

Geodis : BioGNC, véhicules électriques et vélos cargos

« Cet investissement s’inscrit dans une politique volontariste qui va au-delà des dispositifs légaux des ZFE-m, en réponse aux attentes de nos clients, des villes et des citoyens », note Stéphane Cassagne, directeur général du métier distribution et express de Geodis. En parallèle, Geodis réduit l’impact environnemental de ses clients en pratiquant du transport interurbain multimodal et en utilisant des véhicules électriques et des vélos cargos à Tours, Lille, Strasbourg, Montpellier, Bordeaux, Le Touquet et Saint-Malo.

Dans les hypercentres, Geodis utilise aussi des véhicules électriques et des vélos cargos.
PARTAGER SUR