Spécial TPE PME 2012 : des flottes sur mesure

Géolocalisation : Erisay Réceptions, une PME à la pointe des technologies

Avant les grands groupes, les PME ont été les premières à déployer des solutions de géolocalisation. À l’image d’Erisay Réceptions, elles ont pris conscience des bénéfices qu’elles pouvaient retirer en suivant les véhicules en temps réel et en optimisant les trajets.

817
Géolocalisation : Erisay Réceptions, une PME à la pointe des technologies

L’innovation ne constitue pas l’apanage des grands groupes. En matière de géolocalisation, l’initiative est souvent venue des PME. C’est ainsi le cas du traiteur Erisay Réceptions, avec une flotte de 25 véhicules utilitaires légers. Frédéric Erisay, son dirigeant, a choisi de financer ses véhicules sur sa propre trésorerie. « Nous les gardons entre six et huit ans, explique-t-il. Si nous les gardions 36 mois, le coût de la location longue durée serait équivalent. Mais avec notre durée de détention, l’achat est plus avantageux. »

Implanté à Saint-Aubin-sur-Gaillon dans l’Eure, Erisay réalise 10,3 millions d’euros de chiffre d’affaires. Outre ses 55 salariés, le traiteur emploie également 180 serveurs en contrat d’intérim. Frédéric Erisay a privilégié les utilitaires légers aux poids lourds pour circuler dans Paris avec davantage de facilité, mais aussi pour franchir les porches des parcs de châteaux où sont organisés de nombreux mariages.

Une flotte essentiellement en propriété

La flotte en achat est complétée par des véhicules frigorifiques loués ponctuellement auprès de Petit Forestier. Ce parc complémentaire atteint jusqu’à quinze unités pendant l’été. Frédéric Erisay a référencé principalement des Mercedes Sprinter, mais dispose aussi d’utilitaires PSA et d’Iveco Daily. La zone de chalandise couvre une zone de 50 km de part et d’autre de l’autoroute A13 entre Paris et Deauville. Erisay a son siège à Saint-Aubin-sur-Gaillon, ainsi que des bureaux à Rouen et Paris. Entreprise familiale, Erisay Réceptions a été créée en 1971 et exerce aussi le métier de loueur de vaisselle.

« J’ai pu appréhender l’intérêt de la géolocalisation au cours d’une rencontre avec l’un de mes amis, transporteur au Havre. Il m’a montré comment fonctionnait la solution qu’il a déployée », relate Frédéric Erisay. À l’automne 2011, Frédéric Erisay a donc décidé d’équiper sa flotte. « Nous travaillons en direct et nous n’avons pas le droit à l’erreur, souligne-t-il. Il n’est pas question d’arriver une demi-heure ou un quart d’heure en retard à un mariage dont nous assurons le repas. »

Le dirigeant de PME appuie ses propos par un incident qu’il vient de régler grâce à la géolocalisation. L’un de ses maîtres d’hôtel s’est décommandé le matin même à 7 h 00. Le dirigeant a pu trouver un remplaçant et le véhicule le plus proche du lieu de la réception et, à 8 h 00, son équipe arrivait sur place pour assurer la réception. « Autre incident, continue Frédéric Erisay, lorsqu’il manque un accessoire ou un équipement dans un véhicule, je peux trouver l’utilitaire équipé le plus proche. »

Un GPS pour motiver les conducteurs

Avant que sa flotte ne soit équipée de TomTom Business Solutions, une solution de géolocalisation avec GPS embarqué, Erisay réalisait une photocopie d’une carte papier sur laquelle était surligné l’itinéraire à suivre. Ce document était remis au conducteur qui, souvent, avec cet outil archaïque, se perdait. Les incidents se multipliaient, surtout en région parisienne. « Désormais, avec le GPS embarqué, les conducteurs n’arrivent plus en retard et sont plus détendus car ils sont certains d’être guidés jusqu’à destination sans anicroches », se félicite Frédéric Erisay.

« En plus du gain de temps et du confort qu’il offre aux conducteurs, le GPS a permis de faire accepter le système de géolocalisation plus facilement, poursuit le dirigeant. Lorsqu’ils ont su qu’ils allaient être localisés, certains de mes salariés ont grincé des dents. Cela étant, je n’ai eu aucun problème avec ceux qui n’avaient rien à se reprocher. »

Autre avantage de la solution, Erisay Réceptions peut envoyer des messages aux conducteurs sur l’écran du GPS via les réseaux GSM/GPRS. Avec des gains en termes de sécurité et de coût : le siège n’appelle plus sur les téléphones mobiles alors que les collaborateurs sont en situation de conduite. Autre fonction de l’outil, Erisay Réceptions peut reprogrammer une tournée et envoyer le nouvel itinéraire sur l’écran embarqué du GPS.

En suivant les parcours de ses véhicules, Erisay Réception a pu optimiser les temps de travail et de conduite. « Avant, j’estimais à une heure et demie le trajet entre Saint-Aubin-sur-Gaillon et l’Ouest de Paris, rappelle Frédéric Erisay. En réalité, ce parcours ne prend qu’une heure. Pour rejoindre le centre de Paris, je tablais sur deux heures alors qu’il faut une heure et demie. » A contrario, le traiteur s’est aperçu qu’il sous-estimait d’autres trajets. Au global, Erisay Réceptions a réduit les temps de conduite et de travail, et réalisé des économies substantielles.


Des bénéfices multiples, mais difficilement mesurables

Frédéric Erisay a choisi TomTom Business Solutions pour l’image de marque de ses GPS grand public. La facture s’élève à un peu plus d’une quarantaine d’euros par véhicule et par mois. Quant aux bénéfices enregistrés, le traiteur avoue la difficulté de calculer un retour sur investissement.

 « Je ne connais pas le montant réel, mais je suis certain que nous nous y retrouvons financièrement. Pour l’un de nos clients, nous réalisons 100 missions par an à Boulogne-Billancourt. Nous gagnons à chaque fois une demi-heure à l’aller et au retour. Non seulement, le véhicule, le carburant et l’entretien sont optimisés, mais nous économisons aussi une heure de travail pour deux personnes à chaque mission. Sans oublier la qualité de travail : les maîtres d’hôtel arrivent plus détendus, à l’heure et réalisent des mises en place plus soignées. Et au siège, nous savons à tout moment où se trouvent nos véhicules et nous n’avons plus à chercher à les joindre pour connaître leurs positions », énumère le responsable.

De plus, le système dissuade les fraudeurs éventuels. Prochaine étape, obtenir les paramètres de conduite de chacun des conducteurs pour les former à l’éco-conduite. Bref, sept mois après avoir déployé cet outil, Frédéric Erisay tire un bilan positif : « Nous n’exploitons pas encore à fond la solution, mais nous en tirons déjà de multiples bénéfices. »

Spécial TPE PME 2012 : des flottes sur mesure

PARTAGER SUR