Publi-Communiqué

Géolocalisation : s’inscrire dans la mobilité durable

En optimisant l’usage des véhicules, la géolocalisation apporte de nombreux bénéfices. Le premier et le plus important, la baisse des kilomètres parcourus engendre des gains sur de multiples postes de dépenses qui forment le coût total d’utilisation. Et avec des kilométrages en diminution, le volume de carburant consommé suit une courbe descendante.

668
Géolocalisation : s’inscrire dans la mobilité durable

Avantage induit, les émissions de CO2, de particules fines et d’oxyde d’azote (NOx) se réduisent pareillement. Le déploiement d’une solution de géolocalisation s’inscrit de fait dans une démarche de mobilité durable. Autre bénéfice de la baisse des kilométrages, l’entreprise optimise ses pneumatiques et la maintenance de ses véhicules.

Dans cette démarche vertueuse, les acteurs de la géolocalisation sont allés plus loin en développant des fonctionnalités autour de l’éco-conduite. Par l’extraction des données qui transitent par le bus Can du véhicule, soit par une connexion sans contact, soit par le branchement sur le port OBDII (On Board Diagnostic), les systèmes enregistrent les comportements de conduite (consommation, régime du moteur, passage des vitesses, accélération, freinage, etc.) ; ils les restituent sur l’écran de navigation du conducteur sous forme de pictogrammes et/ou les transmettent au responsable de la flotte.

À partir de ces données, l’entreprise peut sensibiliser les collaborateurs les plus énergivores avec davantage d’efficacité. La conduite étant l’une des principales variables pour contrôler les consommations, le gain sur le poste carburant atteint jusqu’à 15 %.

PARTAGER SUR