Gestion des données : une démarche à structurer

À mesure qu’une flotte se développe et que le recours aux prestataires s’accroît, le recueil des données prend toute son importance. Et si les logiciels de gestion deviennent indispensables, ils ne sont pas la panacée pour s’assurer d’une remontée infaillible. En attendant des outils capables de synthétiser l’ensemble des sources d’informations.

- Magazine N°224
1699
Gestion des données : une démarche à structurer

« Pour une seule voiture, compter environ 400 à 450 lignes de facture annuelles », estime d’emblée Philippe de Crouy Chanel, fondateur de Fleet Gestion, spécialiste du fleet management. Une quantité de données qui devient colossale quand on la multiplie par le nombre de véhicules du parc, « sans parler des données en provenance de la télématique embarquée », complète ce responsable.

Certes, pour recueillir ces données, l’utilisation des logiciels de gestion se répand, facilitant la tâche du responsable de parc : « Face à cette masse d’informations, il faut un outil capable de ressortir des informations consolidées : consommation de carburant,...