Car policies : le changement, c’est pour 2013 !

Car policies : le changement, c’est pour 2013 !

Élaborer une car policy, c’est répondre aux besoins de l’entreprise, tout en tenant compte des attentes des salariés, des contraintes fiscales et des objectifs environnementaux. Et pour les gestionnaires de flotte, l’équation se complexifie encore cette année avec des impératifs parfois drastiques de réduction des coûts. Illustrations par l’exemple.

Car policy : les choix de Securitas

Les véhicules de service se répartissent en deux catégories • 206+, 207 et Bipper pour les activités des ronde et de surveillance • C3...

La flotte française de Securitas en chiffres

 Responsable des achats de l’entreprise, Martine Lenoir décrit la flotte de Securitas en France : « Notre parc est composé de 1...

Car policy ? Faites simple !

Avec la car policy, l’une des bonnes pratiques est de prédéfinir les choix.

Les seuils de TCO et de CO2

Pour les trois catégories de véhicules de statut • La première catégorie fixe des émissions maximales à 125 g/km de CO2, un TCO mensuel...
Car policy : allier la motivation et l’optimisation

Car policy : allier la motivation et l’optimisation

Avec la car policy, les entreprises doivent apprendre à concilier des contraires, en choisissant les véhicules les moins coûteux et les moins polluants, mais tout en séduisant les collaborateurs. Une vraie recherche de la quadrature du cercle alors que la fiscalité évolue sans cesse et que les constructeurs multiplient modèles, motorisations et équipements.

"La voiture de fonction porte une forte charge symbolique" : Arnaud Duchemin, Citroën Business France

« La voiture de fonction porte une forte charge symbolique » : Arnaud Duchemin, Citroën Business...

Arnaud Duchemin est le directeur de Citroën Business France.

La car policy, une démarche collégiale

La car policy, une démarche collégiale

Pour définir une car policy, le plus efficace reste de créer un groupe de travail pluridisciplinaire : exploitants, financiers, acheteurs, ressources humaines, administratifs, directeurs généraux, etc. Et sur ce sujet, les pratiques varient selon les secteurs.

« Le véhicule de fonction, un avantage économique pour les collaborateurs » : Alain Motz, Eurofeu

Alain Motz est le secrétaire général d'Eurofeu.

Eurofeu est à la tête d’une flotte de plus de 500 véhicules dont 20 % de voitures de fonction. Alain Motz explique comment le spécialiste de la protection incendie fait vivre sa car policy.

Un travail en amont sur la car policy

Avant d’entreprendre toute démarche environnementale, les loueurs longue durée se livrent à une analyse du parc et de l’activité de leurs clients.

Entretien avec José Tarasiuk, directeur adjoint de la logistique de la banque de détail...

José Tarasiuk : "Le choix se porte sur le véhicule qui dégage le moins de cO2".

La politique New Car Solution est déclinée dans les différentes branches d’activité de la Société Générale. José Tarasiuk la détaille pour les agences françaises.

Cinq règles pour une car policy efficace

Cinq règles pour une car policy efficace

Niveaux hiérarchiques, conditions d’éligibilité, référencement des véhicules, règles d’utilisation : établir une car policy peut être un véritable casse-tête. D’autant que cette politique automobile implique de nombreux intervenants et suppose donc doigté, savoirfaire et expertise. Pour éviter les écueils, Flottes Automobiles fixe cinq règles d’or à respecter.
Fujitsu France

Bernard Kiener, Fujitsu France : « La moitié de notre flotte est sous les 110...

La fusion de Fujitsu Technology Solutions et de Fujitsu Systems à l’échelle européenne a conduit la filiale française à rationaliser sa car policy. Bernard Kiener, responsable du parc, explique les grandes lignes de cette nouvelle politique automobile.
Véhicule de fonction ou indemnités kilométriques ?

Véhicule de fonction ou indemnités kilométriques ?

« L’attribution d’un véhicule de fonction revient moins cher à une entreprise que le remboursement des IK à partir de 10 000 km par an. »
SFD entreprise - Une politique flotte tout en vert

SFD entreprise – Une politique flotte tout en vert

Distributeur et partenaire de SFR, SFD entreprise a revu sa car policy en optant pour des véhicules peu polluants. L’accent est également mis sur les formations à la sécurité routière et à l’éco-conduite afin de réduire les émissions de CO2 mais aussi l’accidentologie. Et pour limiter encore son empreinte écologique, SFD recourt aux livraisons électriques.

Les flottes repensées sur un mode global

Les flottes repensées sur un mode global

Longtemps laissée à l’initiative des filiales, la politique d’achat des véhicules est reprise en main par les grands comptes à l’échelle internationale. Avec, à la clé, des économies générées par les accords tripartites reliant le client, le constructeur et le loueur, mais aussi des données consolidées pour rationaliser plus avant les flottes.

Parc auto de Sanofi Aventis : 120 g de CO2/km.

C’est en effet le seuil d’émissions de gaz carbonique qui sera appliqué pour les nouveaux véhicules en parc chez Sanofi Aventis à compter de 2012.

OCP : 135 g de CO2 / km maximum !

C'est en effet le plafond maximal d’émissions de CO2 au kilomètre que ne doivent pas dépasser les voitures particulières affectées aux commerciaux du groupe...
Car policy : réduire le CO2 et la consommation de carburant

Car policy : réduire le CO2 et la consommation de carburant

Les contraintes économiques et environnementales convergent pour imposer dans les flottes américaines des véhicules de plus petite taille ou de plus petite cylindrée. La recherche d’une moindre consommation, qui détermine l’essentiel de ce mouvement, rejoint celle d’une moindre pollution, qui permet de bénéficier d’un traitement fiscal plus avantageux.

Ressources humaines et véhicule

L’attribution d’une voiture de fonction, demeure, comme partout, une question sensible. Dans ce domaine, la dimension psychologique pèse de tout son poids. Et les pays anglo-saxons n’y échappent pas.

voitures

Concilier économies et écologie

Qu’il s’agisse de l’entreprise Ereme Architecture ou de GS27 Pure, deux sociétés engagées dans une démarche de développement durable, le même critère a guidé les gestionnaires dans le choix de leur flotte automobile: un «monomarquisme» afin de renforcer la relation avec le constructeur, gage d’une meilleure prise en compte de leurs exigences respectives.

La car policy en six questions

Quatre consultants répondent aux questions que peuvent se poser les entreprises avant de définir et de rédiger une politique «flotte». Regards croisés et avis d’experts sur la bonne marche à suivre dans ce domaine.

Définir et rédiger une politique flottes

Pour l’entreprise comme pour ses collaborateurs, le véhicule de fonction s’est affirmé comme un mode de rémunération avantageux. Encore faut-il définir des règles d’attribution et d’utilisation strictes pour limiter les litiges et faciliter la tâche du gestionnaire de flotte. C’est l’objet de la car policy -en bon français, de la politique «flottes»-, qui a évolué au gré de la fiscalité et de la conjoncture économique.
Alix Woehl

Alix Woehl, gérante de la flotte de Compass

Le groupe Compass est spécialisé dans la restauration collective et opère en France à travers quatre enseignes principales : Eurest, Medirest, Mediance et Scolarest. En France, l’entreprise est à la tête de 2 500 restaurants et emploie 15 700 collaborateurs. Alix Woehl, acheteuse de prestations de service, détaille la politique «flotte» mise en place par la filiale française.

Pierre & Vacances traque le CO2

Le groupe de tourisme est à la tête de 350 véhicules. Après avoir signé un accord de partenariat avec WWF pour mener une politique globale en faveur de l’environnement, Pierre & Vacances vient de mettre en place une nouvelle car policy pour limiter ses rejets polluants et limiter sa consommation.

Comment mettre en place une politique flotte en 2007 ?

Flottes Automobiles vous convie à une nouvelle journée de formation afin de vous aider à effectuer les bons choix en matière de gestion de flotte en tenant compte de la loi de Finances rectificative de 2006.

La nouvelle TVS influence peu les politiques flottes

Face à la nouvelle fiscalité, la tendance est à l’attentisme. Tout juste si les entreprises intègrent désormais la TVS au coût global de détention. Nous avons interrogé consultants, loueurs, constructeurs et gestionnaires. Les critiques fusent, mais les politiques flottes ne vont pas être bouleversées.

Richard Bouligny, DGa de Renault Parc Entreprises : « Nos clients raisonnent de plus...

Renault Parc Entreprises représente 58% des ventes Renault en France si on se réfère aux immatriculations enregistrées entre janvier et septembre 2006. Richard Bouligny, Directeur général adjoint de Renault Parc Entreprises et Directeur de l’activité LLD du groupe Diac, revient sur l’incidence de la nouvelle TVS sur l’offre du constructeur et détaille la stratégie développée en la matière.

René Lepetit, Ineo : « Nous avons défini des seuils à ne pas dépasser...

Ineo fait partie du pôle électricité du groupe Suez. Sa flotte compte 5 000 véhicules de moins de 3,5 tonnes. René Lepetit, responsable du parc, revient sur l’impact de la TVS sur la gestion de sa flotte.

Bernadette Fornasari, Biogene Idec France :« La TVS n’est pas négative »

Office manager chez Biogen Idec France, Bernadette Fornasari gère une flotte de 43 véhicules. La filiale de ce laboratoire pharmaceutique américain compte 65 collaborateurs.

Quels 4×4 pour qui ?

Quel est le profil des amateurs de 4x4 ? Et quelles sont les différentes catégories de tout-terrains ? Voici un peu d’aide pour bâtir une « 4x4 car-policie ».

Bernard Roland, PDG de BRC :« Les pratiques salariales derrière la politique flotte »

Bernard Roland dirige BRC, cabinet-conseil en gestion de flotte qu’il a créé en début d’année. A travers son expérience, il décrit les questions soulevées lors de la fusion de deux flottes.

En utilisant notre site, vous consentez à l'utilisation des cookies.

Ils nous permettent notamment de vous proposer la personnalisation de contenu, des publicités ciblées en fonction de vos centres d’intérêt, de réaliser des statistiques afin d’améliorer l’ergonomie, la navigation et les contenus éditoriaux.

Cependant, vous pouvez à tout moment choisir de désactiver une partie de ces cookies en suivant les instructions fournies sur la page Politique de confidentialité.