TCO : l’électrique rattrape le thermique

Selon le baromètre annuel de LeasePlan, le coût mensuel de détention d’une voiture électrique du segment B ou C devient de plus en plus compétitif en Europe par rapport au diesel et à l’essence.
Thierry Gaudineau, directeur du parc roulant, mairie de Cannes

Thierry Gaudineau, mairie de Cannes : « Faire tourner les véhicules en permanence »

Il y a trois ans, la mairie de Cannes a mis en place un dispositif d’autopartage avec pour finalité de diminuer le nombre de véhicules. Après de premiers résultats, la démarche se poursuit.
Sitcom 40

Stéphane Simon, Sitcom 40 : « Nous améliorons l’éco-conduite avec le procédé Sast »

Le Syndicat intercommunal pour la collecte des déchets ménagers de la côte sud des Landes (Sitcom 40) a testé un procédé original pour baisser la consommation de ses 103 véhicules.
Au sein de la métropole de Brest, le garage assure environ 80 % des entretiens et réparations des véhicules de la flotte, soit 270 VP et 300 VU, 100 poids lourds, 100 engins techniques ainsi que 2 000 matériels non immatriculés.

Laurent Bouvet, métropole de Brest : « Nous gagnons en réactivité avec le garage »

Le garage municipal participe à la maîtrise des dépenses liées à la flotte de la métropole de Brest. Un levier d’économie pour ce parc de près de 600 véhicules, hors PL et engins.
Fort d’une flotte de 149 véhicules, le groupe hospitalier du Havre a notamment procédé à l’acquisition de cinq véhicules électriques qui répondent à des besoins spécifiques dans l’agglomération, en fonction de leur autonomie.

Philippe Bellec, groupe hospitalier du Havre : « La LLD pour disposer de véhicules toujours...

À la tête d’une flotte de 149 véhicules, le groupe hospitalier du Havre a fait le choix de la location longue durée avec services pour ses 14 poids lourds dont deux frigorifiques.
Sylvie Morello, responsable de la Mission d’appui interministérielle pour la gestion du parc automobile de l’État

Sylvie Morello, direction des achats de l’État : « La formation des agents de l’État...

Trois questions à Sylvie Morello, cheffe de la mission interministérielle parc automobile (MIPA) au sein de la direction des achats de l’État, sur la formation des gestionnaires de flotte de l’État.
Secteur public - À la tête d’une flotte de 447 véhicules, la mairie de Cannes joue la carte de la responsabilisation des conducteurs en refacturant chaque trimestre auprès de leur service les casses et les mauvaises utilisations des véhicules.

Secteur public : les flottes se réinventent

Pour réduire les coûts, les flottes du secteur public doivent innover et remettre en cause fonctionnements et modes de gestion. Avec de multiples initiatives des gestionnaires de parc, qui couvrent aussi bien l’élaboration des car policies que les comportements de conduite des agents, en passant par l’optimisation de l’approvisionnement en pièces détachées.
TCO Scope 2018

TCO Scope 2018 : le PRK du véhicule d’entreprise à la hausse

L’édition 2018 du TCO Scope, l’étude annuelle de l’OVE, note un coût de revient du véhicule d’entreprise en hausse, en raison de la fiscalité, du coût de l’énergie et des tensions sur le marché du VO.
Electrique TCO - Avec sept ans d’expérience pour ses 14 000 véhicules électriques, La Poste tire un bilan satisfaisant en termes de TCO, notamment en ce qui concerne le programme d’entretien moins contraignant et les économies sur le carburant.

Gestion : un TCO en construction

Pour l’électrique comme pour les autres motorisations, le TCO reste le juge de paix des entreprises. Mais avec l’électrique, rien n’est simple : si le carburant et l’entretien reviennent moins cher, il faut prendre en compte les bornes de recharge ou la dépréciation des modèles en termes de valeurs résiduelles. Tour d’horizon auprès de nos entreprises témoins.
Leaseplan Car Cost Index 2017 moyenne

Europe : un TCO moyen de 616 euros par mois par véhicule

Selon le baromètre de LeasePlan, le coût mensuel de possession d’une voiture varie entre 448 et 761 euros, et la motorisation électrique serait déjà compétitive en Norvège et aux Pays-Pas sur un contrat de LLD de 48 mois et 30 000 km.

Réduction des coûts : des recettes éprouvées

Si les gestionnaires de flotte doivent tenir compte de contraintes extérieures fiscales et réglementaires, ils peuvent aussi actionner des leviers plus classiques pour tirer les coûts vers le bas. Et dans cet objectif, les recettes sont connues, de la négociation au suivi des restitutions, en passant par la gestion en direct de certains postes de dépenses.
Florent Duvault

Florent Duvault, Technip FMC : « Des modèles totalement adaptés aux conducteurs »

Spécialiste du conseil et des solutions pour l’exploitation terrestre, offshore ou sous-marine du gaz et du pétrole, Technip FMC mise sur l’adaptation de ses 200 véhicules à leurs conducteurs.
Christophe de Peretti

Christophe De Peretti, Groupe Henner : « Nous avons établi des accords tripartites »

Spécialiste de l’assurance à la tête de 1 500 collaborateurs dont environ 200 personnes pour la force commerciale, le Groupe Henner actionne différents leviers pour maîtriser le TCO de ses 108 VP.
Pizzorno environnement

François Feracci, Pizzorno Environnement : « Le changement d’énergie est en cours pour l’ensemble du...

Pour répondre aux attentes de ses clients, mais aussi les devancer, le spécialiste de la collecte et du recyclage des déchets Pizzorno Environnement cherche à verdir ses 1 300 véhicules.
Stephane Belair, responsable de la flotte de Dentsu Aegis Network France.

Autopartage : des coûts surveillés

Les flottes en autopartage s’imposent. Un partage qui peut passer par une simple mutualisation, comme chez Pizzorno Environnement.
Pierre Boscart

Pierre Boscart, Bouygues Construction : « Anticiper les tendances »

Pour les 10 000 véhicules de sa flotte dans l’Hexagone, le groupe de BTP Bouygues Construction cherche à anticiper au mieux les évolutions réglementaires et fiscales.

Motorisations : le TCO à l’épreuve des usages

Dans un contexte fiscal et réglementaire pour le moins changeant, les entreprises réfléchissent à faire évoluer les motorisations de leur flotte afin de sortir du tout-diesel. Une démarche qui passe notamment par la maîtrise du TCO, l’adéquation des véhicules aux usages, mais aussi l’implication en amont des premiers concernés, c’est-à-dire les conducteurs.

Transports routiers : un enjeu écologique et de santé publique

Oxyde d’azote, particules fines ou bien encore ozone, les transports routiers sont responsables d’une large part des émissions de polluants, dans l’Hexagone et plus largement en Europe. Sans oublier le CO2, contributeur bien connu au réchauffement climatique. Et le bilan en termes de santé publique est lourd, lourd et assurément sous-estimé.
Véhicules d'occasion

Yoann Taitz, Autovista : « Dans trois ans, la LLD va souffrir »

Autovista observe déjà une baisse des prix des modèles diesel sur le marché de l’occasion. Selon le spécialiste de l’information automobile, dans les quatre prochaines années, les valeurs de revente vont encore baisser. Certains loueurs régionaux ont anticipé la baisse des prix en réajustant leur loyer à la hausse quand d’autres prestataires plus importants ont provisionné les futures pertes pour assumer le risque tout en continuant à être agressif sur le montant des loyers dans le but de réaliser davantage de volumes.
TCO diesel/essence - graphique CO2

TCO diesel/essence : le diesel sur la sellette

Favorisé par la fiscalité française depuis de longues années, le diesel n’est plus en odeur de sainteté. Pourtant, les entreprises continuent de le plébisciter pour ses faibles consommations, son TCO et ses moindres émissions de CO2. Mais avec une fiscalité de plus en plus pénalisante et des valeurs résiduelles en baisse, son déclin semble programmé.
Samuelle Elhaik

Samuelle Elhaik et Marie Lemée, L’Atelier des Compagnons : « Des économies de carburant et...

Entreprise générale de bâtiment, L’Atelier des Compagnons a équipé près de 80 véhicules en géolocalisation et 60 autres de la seule remontée des données. Avec des résultats.
©gajus-123RTF

Télématique : le TCO en cœur de cible

Le suivi des véhicules ne constitue plus l’argument n° 1 pour convaincre les entreprises de s’équiper en télématique. Aujourd’hui, avec les données collectées, les professionnels cherchent à optimiser leur TCO en favorisant des comportements plus sobres et en déployant une organisation plus efficace. Avec à la clé des gains environnementaux et économiques.
Patrick Martinoli

Patrick Martinoli, Orange : « L’essence déjà mise en avant dans la car policy »

Chez Orange, l’anticipation des évolutions fiscales fait bouger le choix des motorisations. Les détails de la gestion de la fiscalité de ce parc de 19 500 véhicules dont 1 200 voitures de fonction.
©Trybex-shutterstock

Fiscalité : un TCO à optimiser et anticiper

Partie intégrante du coût de détention du véhicule, la fiscalité a toute sa place dans le calcul du TCO. Toutefois, son optimisation demande une part d’anticipation en raison d’une législation en constante évolution. Mais ces changements n’empêchent pas de se pencher sur certaines constantes bien souvent sous-estimées par les gestionnaires de flotte.
TCO entretien réparation

Entretien et réparation – TCO : au forfait ou au réel ?

Si l’entretien et les pneus ne constituent pas le poste le plus lourd du TCO des flottes, des économies sont cependant envisageables sur ces dépenses, notamment en sortant des forfaits d’entretien des loueurs. Mais les gains obtenus ne doivent pas s’évaluer sur le seul montant de ces forfaits mais également sur le temps de gestion en interne.
TCO motorisations alternatives - Précurseur dans le domaine des motorisations alternatives, avec 80 modèles verts sur un total de 130 véhicules, le CEA de Grenoble tire un bilan économique très favorable pour ses Twizy et ses Zoé

Motorisations alternatives et TCO : l’électrique marque des points

Si le tarif des véhicules alternatifs, électriques et hybrides en tête, est rarement plus avantageux que celui des modèles essence et diesel, leur coût d’utilisation se montre en revanche nettement plus intéressant. L’évolution des valeurs résiduelles et surtout de la politique fiscale sur les véhicules propres peut encore faire toute la différence.
Accidentologie TCO - En parallèle, il est à noter que dans seulement 26 % des entreprises sondées par l’étude MMA en 2017, le Document Unique (DU) fait mention du risque routier encouru par les salariés. Ce chiffre s’élevait à 21 % l’an passé.

Accidentologie et TCO : un combat de longue haleine

Les accidents automobiles génèrent un très grand nombre de coûts cachés et diffus, d’où la nécessité d’une méthodologie d’abord pour les identifier, ensuite pour les réduire. Une lutte qui se mène dans le cadre d’une démarche de prévention routière, toujours difficile à lancer et à tenir jusqu’au bout. Mais les résultats sont bel et bien au rendez-vous.
Alain Motz, Eurofeu

Alain Motz, Groupe Eurofeu : « Des primes qualité pour responsabiliser les conducteurs »

Spécialiste de la sécurité incendie, le Groupe Eurofeu a choisi la carotte plutôt que le bâton pour inciter les conducteurs de ses 750 véhicules à être plus attentifs à la sinistralité.
Bruno Mathieu

Bruno Mathieu, ville de Nantes et Nantes Métropole : « Le dialogue doit primer, d’où...

Pour les conducteurs des 1 504 véhicules en parc, Nantes et sa Métropole misent sur un plan d’actions autour de la prévention routière, et vont jusqu’à actionner le levier de la coercition
Christian Gardin

Christian Gardin, ville de Lyon : « Le juste milieu entre sensibilisation et contrainte »

À la tête d’un parc constitué de plusieurs centaines de véhicules, la ville de Lyon multiplie les actions pour sensibiliser ses conducteurs et prévenir les risques routiers.
Hervé Foucard

Hervé Foucard, ville de Paris : « Trois véhicules supprimés pour un partagé »

Pour la ville de Paris, le bilan du recours à l’autopartage se veut très positif, avec d’ores et déjà 150 véhicules supprimés sur un total de près de 2 500, et un fonctionnement optimisé.
Jean Zermati

Jean Zermati, Orange France : « L’autopartage offre un véhicule à plus de salariés »

Pour réduire la taille de sa flotte de 19 500 véhicules, l’opérateur Orange accélère sur l’autopartage et va jusqu’à ouvrir les véhicules à des usages personnels pour ses salariés.
Benoît Weinling

Benoît Weinling, Eurométropole de Strasbourg : « L’autopartage pour remplacer les véhicules qui roulent peu »

À la tête d’un parc de près de 800 véhicules, l’Eurométropole de Strasbourg parie notamment sur la mise en pool en interne et l’autopartage en externe, avec des bénéfices à la clé.
TCO vert ©Darius Ture-123RTF

Nouvelles mobilités : à la poursuite du TCO vert

Les adeptes des nouvelles mobilités ne cherchent pas en priorité à diminuer les coûts : leurs objectifs restent d’offrir plus de services aux collaborateurs, de fluidifier l’organisation des trajets et de réduire l’empreinte carbone. Mais la rentabilité est souvent à la clé, et ces solutions entraînent des économies parfois directes et souvent indirectes.
Table ronde TCO du 22 juin 2017

Conférence-débat Flottes Automobiles : un TCO évolutif pour une gestion active

S’il existe de multiples manières de calculer le TCO, c’est parce qu’il existe une multitude de flottes. Une diversité au cœur de la conférence-débat de Flottes Automobiles consacrée au TCO le 22 juin à l’Automobile Club de France, avec trois gestionnaires de parc témoins. Trois approches pour un outil employé dans un but commun : optimiser la gestion du parc.
conférence TCO

Table ronde Flottes Automobiles : le TCO superstar

La dernière édition de notre conférence du mois de juin, consacrée cette année au TCO, a rencontré un franc succès. Une centaine de gestionnaires de flotte sont venus écouter ce matin nos quatre intervenants à l’Automobile Club de France.
Par rapport au TCO véhicule, le TCO conducteur vient ajouter un certain nombre d’éléments variables en fonction de l’utilisateur, à l’image de la gestion des accidents ou de celle des amendes. Un paramètre par nature difficile à évaluer : le temps perdu. Source : réalisé à partir du TCO Scope, OVE.

Le TCO étendu : agir à l’échelle de l’entreprise

À l’heure où mobilité, pollution et sécurité sont devenues des enjeux politiques majeurs, d’autres outils de mesure sont apparus en complément du TCO : ce sont les fameux TCO conducteur et TCM. Leur usage devrait se répandre avec l’arrivée du plan de mobilité, rendu obligatoire pour les entités de plus de 100 salariés à partir du 1er janvier 2018.
« Pour les VP, le PRK moyen a diminué de 0,87 % entre 2015 et 2016. Trois postes ont baissé : l’énergie, en raison du recul des prix du pétrole répercuté à la pompe ; les frais financiers ; l’assurance, reflet du repli de l’accidentologie en 2015 avec un impact sur les primes en 2016. Cette dernière tendance est toutefois en train de se retourner avec l’accroissement de la mortalité l’an passé. Inversement, trois postes ont affiché une hausse. La TVS, calculée sur les émissions de CO2, a très légèrement augmenté. Le marché VO a bien contenu la dépréciation mais nous avons constaté une progression de ce poste liée à la hausse du prix d’achat des véhicules. La demande en VO a été importante du côté des particuliers et de l’étranger, donc les prix de revente se sont maintenus. L’entretien a aussi augmenté », analyse Bernard Fourniou, président de l’OVE.

Optimiser le TCO : adapter le parc à l’usage

Tous nos témoins tombent d’accord sur ce point : optimiser le TCO signifie réfléchir à l’adéquation entre le format du parc et les besoins tant de l’entreprise que des collaborateurs. Et les gestionnaires de flotte ont chacun leurs propres astuces. Voici quelques pistes pour maîtriser ce TCO sans trop peser sur le quotidien des conducteurs.
TCO : l’objectif n° 1 des gestionnaires de parc

Utiliser le TCO : des applications multiples

Une fois les données stockées et les indicateurs définis, comment employer les résultats fournis par le calcul du TCO ? Là encore, chaque entreprise se sert de ce coût complet selon ses besoins, que ce soit de manière traditionnelle, par exemple pour définir la car policy, ou bien de manière plus avancée, comme outil de communication en interne.
Pour la flotte de GrDF, le coût de revient kilométrique s’élève en moyenne à 0,30 euro, pour les 6 400 véhicules de moins de 3,5 t en propriété, soit 65 % de fourgonnettes et 35 % de véhicules de société 2 places.

GrDF : l’opérationnel avant le TCO

Pour calculer le TCO des 6 400 VL en propriété de sa flotte, GrDF tient compte de l’ensemble des dépenses dont les coûts de gestion. Mais pour le gestionnaire du réseau de gaz naturel en France, l’objectif reste avant tout opérationnel, en mettant les bons véhicules face aux besoins des conducteurs. Sans oublier toutefois l’optimisation économique.
Ascom

Ascom France : le TCO, indicateur de suivi

Spécialiste des solutions de communication, Ascom a mis en place un outil pour calculer le TCO des 35 véhicules particuliers de sa flotte, des modèles diesel pour l’essentiel, pris en location longue durée. Ce TCO aide bien sûr à actionner des leviers d’optimisation, mais il contribue aussi à mener des comparaisons avec les autres entités du groupe.

Jean Ménétrier, Assystem : « Le TCO n’est pas le critère central de la car...

Pour Assystem, spécialiste de l’ingénierie et du conseil en innovation à la tête de 1 450 véhicules, le TCO constitue un critère important pour la car policy, mais il n’est pas le seul.
Chez Pygram, le TCO moyen des véhicules s’élève à 0,30 euro. « Mon Renault Espace coûte 0,45 euro du km, dont 0,35 euro en loyer et entretien, et 0,10 euro pour l’assurance, les pneus et toutes les petits choses », illustre Régis Tersiquel, responsable administratif et RH.

Pygram : le TCO, une aide à la décision

Spécialiste de l’informatique avec un effectif de 29 salariés, Pygram suit avec attention sa vingtaine de véhicules et en chiffre le TCO de façon exhaustive. Un TCO qui sert à assurer la gestion de la flotte au quotidien mais qui se veut aussi un outil de décision avec une dimension stratégique, par exemple pour choisir les modèles à intégrer.
Source : TCO Scope 2017, OVE.

Outiller le TCO : les données en question

Une fois définis les critères de gestion du TCO, il s’agit d’être capable de récolter et de traiter les données. Une tâche qui n’est pas de tout repos. Les responsables de parc qui n’ont pas externalisé la gestion doivent souvent s’adapter à l’organisation de l’entreprise. D’où la grande question pour qui s’attèle à calculer le TCO : quel(s) outil(s) employer ?
Ministère des Armées

Ministère des Armées : un outil pour le TCO

Le ministère des Armées vient de mettre en place le calcul du TCO pour sa flotte de près de 18 000 véhicules, avec un outil spécifique à la clé. Et un double enjeu : disposer d’une meilleure connaissance du parc et pouvoir se comparer aux autres flottes pour effectuer des choix de gestion. Avec également la maîtrise des coûts en ligne de mire.
Vignon Informatique - En prix de revient kilométrique, les véhicules commerciaux utilisés au sein de Vignon Informatique, des Mégane, coûtent entre 0,15 et 0,17 euro du kilomètre ; ceux de tourisme reviennent à 0,27 euro.

Vignon Informatique : une gestion efficace, sans TCO

Spécialiste des logiciels de gestion basé en Loire-Atlantique, à la tête d’un effectif de 200 salariés, Vignon Informatique France calcule le TCO de sa flotte… sans le savoir. Mais avec des résultats particulièrement probants pour la gestion au plus près de la cinquantaine de véhicules pour lesquels l’entreprise a fait le choix de l’acquisition.

Elior : le TCO mais aussi la sécurité

Pour optimiser le TCO de sa flotte de 3 000 véhicules, le spécialiste de la restauration collective Elior cherche à faire baisser ses loyers. Pour y parvenir, il a passé un accord avec un constructeur principal et sélectionne avec soin les équipements intégrés lors de la constitution de sa gamme, en favorisant avant tout la sécurité des conducteurs.
Julien Pouymayon, responsable moyens et méthodes en charge de la gestion du parc automobile, Avenel

Julien Pouymayon, Avenel : « Nous gardons la méthode de calcul pour l’électrique »

Société du BTP avec 380 employés, Avenel veut intégrer des modèles verts parmi les 229 véhicules immatriculés dans sa flotte, et réfléchit en parallèle à calculer leur TCO.
Barbara Gay ©X. Muyard Arval

Barbara Gay, Arval France : « Regarder tous les pans du budget mobilité »

Barbara Gay est directrice du consulting chez Arval France. Selon vous, est-il indispensable de calculer le TCM ? Aujourd’hui, les entreprises sont moins à l’aise pour calculer...
« Pour les VP, la dépréciation reste la première composante du TCO. Elle est suivie par les charges fiscales et sociales qui incluent la TVS, les AND et les AEN, puis par l’entretien. Le quatrième poste est l’énergie, en hausse depuis le 1er janvier 2017. Enfin, les frais financiers, qui constituent la dernière composante, n’ont jamais été aussi bas », décrit Bernard Fourniou, président de l’OVE. Plus d’infos sur la méthodologie de l’OVE :

Calculer le TCO : une méthode à adapter sur mesure

Selon l’usage de ses véhicules, son mode de financement ou encore son organisation, une entreprise ne suit pas les mêmes postes de dépenses. En conséquence, chaque gestionnaire de flotte a besoin d’informations différentes pour prendre des décisions. Son calcul de TCO, bien que reposant sur un raisonnement similaire, se voudra donc très singulier.

En utilisant notre site, vous consentez à l'utilisation des cookies.

Ils nous permettent notamment de vous proposer la personnalisation de contenu, des publicités ciblées en fonction de vos centres d’intérêt, de réaliser des statistiques afin d’améliorer l’ergonomie, la navigation et les contenus éditoriaux.

Cependant, vous pouvez à tout moment choisir de désactiver une partie de ces cookies en suivant les instructions fournies sur la page Politique de confidentialité.