Christophe de Peretti

Christophe De Peretti, Groupe Henner : « Nous avons établi des accords tripartites »

Spécialiste de l’assurance à la tête de 1 500 collaborateurs dont environ 200 personnes pour la force commerciale, le Groupe Henner actionne différents leviers pour maîtriser le TCO de ses 108 VP.
Pizzorno environnement

François Feracci, Pizzorno Environnement : « Le changement d’énergie est en cours pour l’ensemble du...

Pour répondre aux attentes de ses clients, mais aussi les devancer, le spécialiste de la collecte et du recyclage des déchets Pizzorno Environnement cherche à verdir ses 1 300 véhicules.
Stephane Belair, responsable de la flotte de Dentsu Aegis Network France.

Autopartage : des coûts surveillés

Les flottes en autopartage s’imposent. Un partage qui peut passer par une simple mutualisation, comme chez Pizzorno Environnement.
Pierre Boscart

Pierre Boscart, Bouygues Construction : « Anticiper les tendances »

Pour les 10 000 véhicules de sa flotte dans l’Hexagone, le groupe de BTP Bouygues Construction cherche à anticiper au mieux les évolutions réglementaires et fiscales.

Motorisations : le TCO à l’épreuve des usages

Dans un contexte fiscal et réglementaire pour le moins changeant, les entreprises réfléchissent à faire évoluer les motorisations de leur flotte afin de sortir du tout-diesel. Une démarche qui passe notamment par la maîtrise du TCO, l’adéquation des véhicules aux usages, mais aussi l’implication en amont des premiers concernés, c’est-à-dire les conducteurs.

Transports routiers : un enjeu écologique et de santé publique

Oxyde d’azote, particules fines ou bien encore ozone, les transports routiers sont responsables d’une large part des émissions de polluants, dans l’Hexagone et plus largement en Europe. Sans oublier le CO2, contributeur bien connu au réchauffement climatique. Et le bilan en termes de santé publique est lourd, lourd et assurément sous-estimé.
Véhicules

Yoann Taitz, Autovista : « Dans trois ans, la LLD va souffrir »

Autovista observe déjà une baisse des prix des modèles diesel sur le marché de l’occasion. Selon le spécialiste de l’information automobile, dans les quatre prochaines années, les valeurs de revente vont encore baisser. Certains loueurs régionaux ont anticipé la baisse des prix en réajustant leur loyer à la hausse quand d’autres prestataires plus importants ont provisionné les futures pertes pour assumer le risque tout en continuant à être agressif sur le montant des loyers dans le but de réaliser davantage de volumes.
TCO diesel/essence - graphique CO2

TCO diesel/essence : le diesel sur la sellette

Favorisé par la fiscalité française depuis de longues années, le diesel n’est plus en odeur de sainteté. Pourtant, les entreprises continuent de le plébisciter pour ses faibles consommations, son TCO et ses moindres émissions de CO2. Mais avec une fiscalité de plus en plus pénalisante et des valeurs résiduelles en baisse, son déclin semble programmé.
Samuelle Elhaik

Samuelle Elhaik et Marie Lemée, L’Atelier des Compagnons : « Des économies de carburant et...

Entreprise générale de bâtiment, L’Atelier des Compagnons a équipé près de 80 véhicules en géolocalisation et 60 autres de la seule remontée des données. Avec des résultats.
©gajus-123RTF

Télématique : le TCO en cœur de cible

Le suivi des véhicules ne constitue plus l’argument n° 1 pour convaincre les entreprises de s’équiper en télématique. Aujourd’hui, avec les données collectées, les professionnels cherchent à optimiser leur TCO en favorisant des comportements plus sobres et en déployant une organisation plus efficace. Avec à la clé des gains environnementaux et économiques.
Patrick Martinoli

Patrick Martinoli, Orange : « L’essence déjà mise en avant dans la car policy »

Chez Orange, l’anticipation des évolutions fiscales fait bouger le choix des motorisations. Les détails de la gestion de la fiscalité de ce parc de 19 500 véhicules dont 1 200 voitures de fonction.
©Trybex-shutterstock

Fiscalité : un TCO à optimiser et anticiper

Partie intégrante du coût de détention du véhicule, la fiscalité a toute sa place dans le calcul du TCO. Toutefois, son optimisation demande une part d’anticipation en raison d’une législation en constante évolution. Mais ces changements n’empêchent pas de se pencher sur certaines constantes bien souvent sous-estimées par les gestionnaires de flotte.
TCO entretien réparation

Entretien et réparation – TCO : au forfait ou au réel ?

Si l’entretien et les pneus ne constituent pas le poste le plus lourd du TCO des flottes, des économies sont cependant envisageables sur ces dépenses, notamment en sortant des forfaits d’entretien des loueurs. Mais les gains obtenus ne doivent pas s’évaluer sur le seul montant de ces forfaits mais également sur le temps de gestion en interne.
TCO motorisations alternatives - Précurseur dans le domaine des motorisations alternatives, avec 80 modèles verts sur un total de 130 véhicules, le CEA de Grenoble tire un bilan économique très favorable pour ses Twizy et ses Zoé

Motorisations alternatives et TCO : l’électrique marque des points

Si le tarif des véhicules alternatifs, électriques et hybrides en tête, est rarement plus avantageux que celui des modèles essence et diesel, leur coût d’utilisation se montre en revanche nettement plus intéressant. L’évolution des valeurs résiduelles et surtout de la politique fiscale sur les véhicules propres peut encore faire toute la différence.
Accidentologie TCO - En parallèle, il est à noter que dans seulement 26 % des entreprises sondées par l’étude MMA en 2017, le Document Unique (DU) fait mention du risque routier encouru par les salariés. Ce chiffre s’élevait à 21 % l’an passé.

Accidentologie et TCO : un combat de longue haleine

Les accidents automobiles génèrent un très grand nombre de coûts cachés et diffus, d’où la nécessité d’une méthodologie d’abord pour les identifier, ensuite pour les réduire. Une lutte qui se mène dans le cadre d’une démarche de prévention routière, toujours difficile à lancer et à tenir jusqu’au bout. Mais les résultats sont bel et bien au rendez-vous.
Alain Motz, Eurofeu

Alain Motz, Groupe Eurofeu : « Des primes qualité pour responsabiliser les conducteurs »

Spécialiste de la sécurité incendie, le Groupe Eurofeu a choisi la carotte plutôt que le bâton pour inciter les conducteurs de ses 750 véhicules à être plus attentifs à la sinistralité.
Bruno Mathieu

Bruno Mathieu, ville de Nantes et Nantes Métropole : « Le dialogue doit primer, d’où...

Pour les conducteurs des 1 504 véhicules en parc, Nantes et sa Métropole misent sur un plan d’actions autour de la prévention routière, et vont jusqu’à actionner le levier de la coercition
Christian Gardin

Christian Gardin, ville de Lyon : « Le juste milieu entre sensibilisation et contrainte »

À la tête d’un parc constitué de plusieurs centaines de véhicules, la ville de Lyon multiplie les actions pour sensibiliser ses conducteurs et prévenir les risques routiers.
Hervé Foucard

Hervé Foucard, ville de Paris : « Trois véhicules supprimés pour un partagé »

Pour la ville de Paris, le bilan du recours à l’autopartage se veut très positif, avec d’ores et déjà 150 véhicules supprimés sur un total de près de 2 500, et un fonctionnement optimisé.
Jean Zermati

Jean Zermati, Orange France : « L’autopartage offre un véhicule à plus de salariés »

Pour réduire la taille de sa flotte de 19 500 véhicules, l’opérateur Orange accélère sur l’autopartage et va jusqu’à ouvrir les véhicules à des usages personnels pour ses salariés.

En utilisant notre site, vous consentez à l'utilisation des cookies.

Ils nous permettent notamment de vous proposer la personnalisation de contenu, des publicités ciblées en fonction de vos centres d’intérêt, de réaliser des statistiques afin d’améliorer l’ergonomie, la navigation et les contenus éditoriaux.

Cependant, vous pouvez à tout moment choisir de désactiver une partie de ces cookies en suivant les instructions fournies sur la page Politique de confidentialité.