Lille Métropole Habitat choisit Zenpark pour gérer ses parkings

Zenpark, spécialiste du « smart parking » va rentabiliser les places de stationnement vacantes du parc immobilier du bailleur social Lille Métropole Habitat. Ce dernier a choisi son service Zenpark pro Share pour la gestion de 500 places de stationnement.
818
Zenpark parking Lille
Photo d'illustration (C) Zenpark

Suite à un appel d’offres, le bailleur social Lille Métropole Habitat (LMH) a sélectionné Zenpark, spécialiste du stationnement « intelligent », pour optimiser les places de parking vides de son parc immobilier. L’accord porte sur la gestion de 35 nouveaux parkings à Lille, par le biais du service Zenpark Pro Share.

500 places gérées par Zenpark

Au total, 500 places destinées aux automobilistes et aux deux-roues sont désormais réservables via l’application mobile Zenpark ou le site internet. « Le tout pour un tarif jusqu’à 70 % moins cher que les autres solutions de stationnement », assure Zenpark. Ces tarifs débutent à 0,40 euro/heure pour les quartiers lillois de porte d’Arras, Fives et Hellemmes. Les places les plus chères à 1,50 euro/heure sont en revanche situées aux alentours du Zénith Arena et de l’avenue du président Hoover.

Amélie Dabrabandère Lille
Amélie Dabrabandère, directrice générale de Lille Métropole Habitat

« Ce service va nous permettre de générer un revenu complémentaire grâce aux stationnements. Il répondra aussi aux enjeux des villes confrontées à la pression de la voiture sur l’espace public. C’est très bon modèle économique pour combiner performance commerciale, satisfaction du partenaire, de la collectivité et des résidents », précise Amélie Debrabandère, directrice générale de Lille Métropole Habitat.

 

« Sachant que plus de 60 % des véhicules stationnent en voirie pour une courte ou moyenne durée, nous espérons ainsi libérer de l’espace public avec notre système de gestion de parking. Notre collaboration porte également d’autres projets comme la gestion de bornes de recharge partagée pour les résidents souhaitant acheter un véhicule électrique », annonce William Rosenfeld, P-DG et cofondateur de Zenpark.

Trop de parkings vacants en ville

« Nous disposons, comme de nombreux bailleurs sociaux, d’un parc de logements dont beaucoup ont été bâtis à l’époque du  » tout-voiture  » », indique LMH. Avec la loi du 6 juillet 1989 complétée par la loi Alur de 2016, les locataires de logements sociaux ont pu renoncer au bail de la place de parking lié à leur logement. Ceci a engendré « une résiliation massive des baux de place de stationnement. Les bailleurs sociaux se sont donc retrouvés avec de nombreux parkings vacants », révèle LMH.

En parallèle, la demande de stationnement résidentiel « a diminué en centre-ville ces dernières années, affirme Zenpark. La valorisation de ces places vacantes reste un enjeu majeur en France. Cela représente en effet un manque à gagner de 100 millions d’euros par an pour les bailleurs sociaux sur les 11 plus grandes métropoles et les villes de plus de 200 000 habitants. »

Pour rappel, le prestataire exploite actuellement 1 000 parkings privés de 280 bailleurs et entreprises dans plus de 200 villes en France et en Belgique.