GNL : 2 000 PL et 39 stations pour l’Europe

Dans le cadre du projet BioLNG EuroNet, 2 000 poids lourds roulant gaz naturel liquéfié (GNL) et 39 stations d’avitaillement seront déployés en Belgique, en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Pologne et en Espagne.

855
BioLNG EuroNet
(c) Iveco

Le projet BioLNG EuroNet est financé par un consortium d’acteurs industriels réunissant les pétroliers Shell et Disa, les constructeurs Scania et Iveco, et le producteur de bioGNL Nordsol. Chaque membre du consortium est subventionné pour ce projet à hauteur de 20 % par la Commission européenne, dans le cadre de l’appel à projets « Connecting Europe Facility » (CEF).

Les 39 stations GNL seront ainsi construites tous les 400 km le long des principaux axes routiers allant de l’Espagne de l’est à la Pologne, et intégrées à un réseau paneuropéen. Ces stations seront approvisionnées en bioGNL notamment grâce à la construction par Nordsol d’une usine en Belgique qui produira du gaz naturel à partir de déchets organiques.

Jusqu’à 30 000 euros par PL

En parallèle, « le financement du projet nous permettra d’aider nos clients à convertir leur parc de véhicules au GNL grâce à des plans de financement et de leasing concurrentiels d’Iveco Capital », a indiqué Pierre Lahutte, président de la marque Iveco.

À travers le projet, le consortium ambitionne de mettre à la route 2 000 poids lourds GNL supplémentaires. Attention, « seuls les coûts supplémentaires d’un poids lourd au GNL par rapport à un camion diesel seront financés, précise Iveco. Les coûts éligibles moyens pour chaque poids lourd GNL sont plafonnés à 30 000 euros. »

PARTAGER SUR