GNV et bioGNV : un bilan écologique positif

Pour Gilles Durand de l’AFGNV, le GNV constitue une alternative écologique au moteur thermique et une solution « low tech » pour améliorer la qualité de l’air.

- Magazine N°259
609
Recharge bioGNV

Le gaz rejette en effet entre 40 à 64 % de NOx en moins qu’un moteur diesel Euro VI en conditions réelles d’exploitation et sans système complexe de dépollution. Il permet aussi d’éliminer quasi totalement les particules fines (- 90 %) et de réduire les émissions de CO2 à l’échappement de 15 % par rapport au diesel et de 20 % par rapport à l’essence. C’est en tout cas les résultats du Projet Equilibre, un test de mesure (consommation, émissions de CO2 et de NOX) mené avec douze poids lourds (diesel et GNV) sur 1 million de km parcourus pendant deux ans en conditions réelles.

Le bilan écologique du GNV s’améliore encore avec le bioGNV, produit...

PARTAGER SUR