GNV, GPL, Ethanol : les autres alternatives pour les flottes publiques

Parmi les alternatives aux véhicules thermiques essence et diesel, les flottes publiques peuvent se tourner non seulement vers l'électrique mais aussi le GNV, le GPL ou l'éthanol, mais avec là encore des limites.
- Magazine N°263
1236

Dans un contexte de verdissement intensif, le GPL est souvent en perte de vitesse. En Moselle, Thierry Fristot n’a ainsi conservé qu’une vingtaine de véhicules, en raison de « difficultés pour trouver des pièces détachées et pour s’approvisionner. Et ceux-ci vont être réformés en 2021 et 2022. »

L’Eurométropole de Strasbourg, qui a acquis des véhicules GPL et GNV à une période, a quasiment cessé de recourir à des VL au GNV en 2008 lors l’instauration d’un bonus-malus défavorable. « Ces véhicules émettent peu de particules fines et de NOx mais autant de CO2 ou presque qu’un thermique. Dorénavant, nous misons sur l’électrique », explique Benoît...