GNV : Verbio roule à la paille

Le producteur allemand de biocarburants Verbio a acheté cinq Stralis NP 400 ch roulant au gaz naturel comprimé (GNC) pour sa filiale Verbio Logistik. Ils seront alimentés uniquement par du biométhane généré à partir de paille et produit dans l’usine du groupe à Schwedt.

1675
IVECO Stralis NP VERBIO
(c) Iveco / Verbio

Les cinq véhicules, d’une autonomie de 570 km grâce à deux réservoirs de 920 l, ont rejoint la flotte de de Verbio utilisée pour le transport de marchandise en vrac. « Cette flotte d’environ 80 camions inclut déjà 12 camions bi-carburant, alimentés au diesel et au GNC/biométhane, a indiqué Bernd Sauter, directeur des opérations achats et logistique de Verbio. La motorisation GNC/biométhane de ces nouveaux véhicules permet une diminution des émissions de CO2 et une rentabilité encore plus significatives. »

En effet, le producteur de biocarburant les alimentera uniquement avec du biométhane produit dans son usine de Schwedt, dans le Nord-Est de l’Allemagne. Avec une particularité : le biogaz y est généré à partir de la fermentation de paille issue de résidus agricoles.

Du biométhane issu de la paille

Cette matière première présente plusieurs avantages. Elle n’implique pas l’utilisation de denrées alimentaires et les résidus de fermentation peuvent être commercialisés comme engrais de haute qualité pour rétablir l’équilibre de l’humus. De plus, l’Allemagne dispose potentiellement de 13 millions de tonnes de paille non utilisées chaque année : une quantité qui permettrait la production de 25 TWh par an, soit l’équivalent de la consommation de 4 à 5 millions de voitures.

Cette innovation a été développée dans le cadre du projet européen « DE BIOh Verbiostraw ». Ce dernier, lancé en 2014, est financé selon le taux de biométhane injecté dans le réseau avec un plafond à 22,3 millions d’euros. D’ici la fin du projet en 2019, l’usine doit atteindre une capacité de 136 GWh par an.

Le GNV en développement

Avec ces cinq nouveaux véhicules, Verbio a consolidé son statut de plus grande flotte de véhicules d’essai roulant au biométhane en Allemagne. Cette acquisition a également marqué une étape importante pour le constructeur Iveco qui a livré son 1 000e Stralis Natural Power, sa gamme GNV pour les poids lourds. Preuve que le GNV commence à se faire une petite place dans le secteur du transport routier de marchandises.

Bernd Sauter, directeur des opérations achats et logistique de Verbio et Pierre Lahutte, président de la marque Iveco.
Bernd Sauter, directeur des opérations achats et logistique de Verbio et Pierre Lahutte, président de la marque Iveco. (c) Iveco / Verbio

« Verbio est un client clé pour nous dans le domaine des tractions alternatives au gaz naturel, puisque leur carburant provient d’une source renouvelable, a confirmé Pierre Lahutte, président de la marque Iveco. Nous sommes persuadés que le biogaz est le nouvel hydrogène ! » Le président d’Iveco était d’ailleurs présent pour soutenir la filière GNV lors de la visite de la ministre des Transports Élisabeth Borne jeudi 11 janvier à l’usine FTP en France.

PARTAGER SUR