Le gouvernement ouvre la voie aux véhicules autonomes

Une ordonnance facilitant les expérimentations de véhicules autonomes a été présentée en conseil des ministres le 3 août 2016.

686
Le gouvernement ouvre la voie aux véhicules autonomes

Quelques mois après la modification de la convention de Vienne encadrant la conduite d’un véhicule en Europe, c’est donc au tour du gouvernement français d’apporter son soutien à cette future forme de mobilité. Estimant que « les véhicules à délégation de conduite constituent la prochaine révolution de la mobilité », les ministres Ségolène Royal et Emmanuel Macron ont présenté un projet d’ordonnance pour « donner un cadre juridique adéquat pour autoriser ces expérimentations sur les voies publiques ».

Concrètement, cette ordonnance permettra « la circulation sur la voie publique de véhicules à délégation partielle ou totale de conduite, qu’il s’agisse de voitures particulières, de véhicules de transport de marchandises ou de véhicules de transport de personnes, à des fins expérimentales, dans des conditions assurant la sécurité de tous les usagers […] », a-t-il été précisé.

Ce texte, encore potentiellement modifiable, « s’inscrit dans la feuille de route du plan industriel Véhicule Autonome de la Nouvelle France Industrielle, visant à faire de l’industrie française de l’automobile et du transport routier une des pionnières dans la conception du véhicule autonome pour tous », a conclu le gouvernement.