Govecs veut développer le marché des scooters électriques

Créé en 2009, Govecs propose une gamme de six scooters intégrant des batteries de 2 kw à 7 kw.

370

Avec 30 à 100 km d’autonomie, ces scooters possèdent un chargeur intégré. « Une charge de 80 % de la batterie nécessite environ 2 heures, 4 heures pour une recharge complète », a expliqué Bruno Garin, gérant de Govecs, lors d’une présentation à la presse.

Ces scooters sont conçus et fabriqués en Europe dans une usine en Pologne, avec deux lignes d’assemblage pour une capacité de 800 véhicules par mois. Des capacités loin d’être optimisées : entre janvier et novembre, Govecs a commercialisé une cinquantaine de scooters, dont une grande partie auprès des collectivités. « Le marché du scooter électrique est naissant mais stagnant. De janvier à juin, seuls 231 unités ont été écoulées, sur 19 745 scooters, soit environ 2 % du total », a complété Bruno Garin. Point de blocage : le prix de ces modèles, environ cinq fois plus chers que les équivalents thermiques.

Pour lever cette barrière, Govecs a noué un partenariat avec Cetelem pour proposer une offre de financement. Govecs a par ailleurs créé un comparateur de coûts. Son objectif : donner une estimation chiffrée du budget total consacré à la mobilité en comparant avec un scooter électrique ou thermique. « Grâce à ces solutions financées, l’utilisateur peut constater que le surcoût lié à l’achat est absorbé en trois ou quatre ans. Et ceci grâce à un coût s’usage moindre, avec notamment avec un plein à l’électricité à 0,5 euro, des frais d’assurance et d’entretien divisés par deux. »

Avec ses nouvelles offres de financement, Govecs a revu ses ambitions de vente à la hausse pour 2014. Objectifs : doubler le nombre de scooters écoulés pour atteindre la centaine d’unités.