Le Grand Prix de France de Formule 1 a fait appel à la télématique

250 véhicules utilisés pendant le Grand Prix de France de Formule 1, en juillet 2022, ont bénéficié de solutions de télématique, dont des balises de tracking pour rationaliser les déplacements.
1587
Grand Prix France télématique

Utilisés dans le cadre de la logistique du Grand Prix de France de Formule 1, qui a eu lieu en juillet 2022 au Castelet, dans le Var, 250 véhicules et engins roulants ont embarqué des solutions de télématique. En effet, des scooters, des véhicules utilitaires, des trottinettes, des nacelles ou encore des chariots élévateurs ont bénéficié du système de tracking Viafleet du télématicien Viasat Connect.

« Avec les données recueillies, nous permettons à l’organisation du Grand Prix de savoir quels véhicules ont réellement été utilisés et combien de kilomètres ont été parcourus, détaille Alexandre Fénié, team leader télévente chez Viasat Connect. Ainsi, cela permet d’assurer la sécurisation du parc de véhicules, de mieux allouer les différents engins aux secteurs du Grand Prix sur près de 350 hectares, de gagner en réactivité lors d’incidents et de mieux gérer le flux des véhicules. »

Grand Prix de France : la télématique aurait accéléré la restitution aux loueurs

Du côté des organisateurs, Thomas Durand, assistant logistique et technique à la direction des opérations du Grand Prix, souligne l’importance des outils de télématique « lors de la phase de démontage ». De fait, la télématique aurait accéléré la restitution aux loueurs, « en facilitant la localisation des différents engins roulants utilisés, avec donc une gestion des plannings améliorée ». Toujours selon ce responsable, les trackers auraient permis de remettre la main sur des vélos égarés, et auraient aussi aidé les organisateurs à optimiser les trajets des navettes et à responsabiliser les conducteurs.

Notons que le Grand Prix de France ne reviendra pas en 2023. Mais l’usage de la télématique aura permis « de voir comment nous aurions pu rationaliser notre flotte, réajuster nos besoins et réaliser des économies d’échelle sur les prochaines éditions », estime Thomas Durand. Pour Viasat Connect, cette opération permet d’envisager d’autres collaborations sur ce modèle. « Viasat Connect entend à terme proposer des offres packagées pour tout événement sportif ou culturel ayant des besoins de suivi et d’optimisation de flottes hétérogènes de même nature », indique ainsi le télématicien.