Grands comptes : optimisation, une question d’environnement

Optimisation économique et écologique sont étroitement associées dans les démarches menées par les acheteurs, que ce soit sous l’angle des émissions de CO2 ou de la consommation de carburant. Ces enjeux imbriqués sous-tendent les approches en TCO qui sont devenues la règle pour choisir les véhicules des flottes au sein des grandes structures.

579
Grands comptes : optimisation, une question d’environnement

Au fil des années et de l’évolution des véhicules, les émissions de CO2 poursuivent leur baisse dans l’ensemble des flottes, au rythme des renouvellements. C’est le cas chez BPCE qui totalise pas moins de 7 500 véhicules pour sa quarantaine d’entités en France, dont les réseaux Caisse d’Épargne et Banque Populaire.

« Comme chaque année, entre 1 800 et 2 000 véhicules seront renouvelés en 2013. Or, ceux qui quittent les parcs ont trois à quatre ans et émettent 130 g/km de CO2 en moyenne, contre moins de 110 g pour les nouveaux. Il faut dire qu’une bonne moitié des besoins concernent le segment B2 pour lequel nous avons retenu un modèle...