Le groupe Casino passe l’e-commerce au GNV

Pour l’ouverture de son entrepôt d’e-commerce alimentaire, le groupe Casino verdit ses livraisons franciliennes avec du GNV, en se dotant de 90 Iveco Daily au gaz naturel comprimé (GNC).

1233
Groupe Casino GNV

Avec le GNV, le groupe Casino rend durable son ambition dans la livraison de l’e-commerce. Début 2020, il accompagnera l’ouverture à Fleury-Mérogis (91) de son cyber-entrepôt par le déploiement d’une flotte de 90 VUL au GNC. Conçu par le spécialiste britannique du supermarché en ligne Ocado, doté d’une surface de 36 000 m2, cet entrepôt ultra-automatisé stockera 50 000 produits sous température ambiante et dirigée. Assistée par des robots et mobilisant à terme plus de 1 000 opérateurs logistiques, la préparation de commandes tombera à 6 minutes pour 50 produits commandés, contre 15 minutes actuellement dans l’e-commerce.

Le transport, lui, impliquera plus de 600 chauffeurs-livreurs au départ du site. D’abord franciliennes, les destinations s’étendront progressivement à la moitié nord de la France via des plates-formes d’éclatement, ce qui portera à 700 le nombre de véhicules au gaz destinés à la livraison de l’e-commerce alimentaire et à plus de 1 700 celui des chauffeurs-livreurs. Le groupe couvrira ensuite tout le territoire national en ouvrant des sites de préparation de commandes similaires et leurs plates-formes d’éclatement associées.

Biogaz maison pour les VUL

Déterminer la nature et le nombre de VUL nécessaires à ces livraisons, leur type de carrosserie et leur motorisation a été la mission de Thomas Ors, directeur projets – transport e-commerce alimentaire du groupe Casino. Ce projet devait respecter trois critères : « Les véhicules devant circuler dans un rayon de 80 à 100 km en milieu aussi bien urbain que périurbain, le GNC est d’autant plus apparu comme l’énergie à utiliser que le groupe méthanise ses déchets, rapporte-t-il. Le GNC est silencieux, présente un bon bilan carbone et il est durable grâce au biogaz qui apporte une autonomie énergétique. Le groupe Casino étudie d’ailleurs avec un méthaniseur la possibilité d’injecter le biogaz issu de ses déchets dans le réseau afin que, d’ici 2021, ses véhicules roulent avec son propre GNV. »

Trois critères de sélection

Le mode de chargement a aussi joué : « Comme les commandes seront placées dans des rolls pour être chargées directement dans le véhicule, il fallait aussi un véhicule carrossé en châssis-cabine », poursuit Thomas Ors. Enfin, les groupes frigorifiques devaient fonctionner à l’électricité, avec alimentation par batterie pour être silencieux. « Seul Iveco nous a présenté une gamme complète de VUL au GNV et a montré l’ambition de nous accompagner dans ce projet en acceptant ces trois critères. J’ai donc opté pour le Daily Natural Power en version 2016. »

Le dernier kilomètre en triporteur

À partir du printemps 2020, 90 Daily au GNC entreront donc en service pour assurer les livraisons aux particuliers de tout le Grand Paris depuis l’entrepôt de Fleury-Mérogis. Cela se fera soit directement, soit, comme le groupe Casino y réfléchit, après un transfert des produits dans des véhicules électriques ou des triporteurs pour le dernier kilomètre.

Groupe Casino GNV
Concept Ocado de robots pour la préparation de commandes