Le Groupe Rave mise sur le GNC pour sa flotte de poids lourds

Le Groupe Rave poursuit le renouvellement de sa flotte avec l’achat de 16 tracteurs au GNC en 2020 et une commande de dix autres pour atteindre soixante véhicules mi-2021.
1385
Groupe Rave
Entre 2020 et 2021, le Groupe Rave aura intégré 25 tracteurs Iveco S-Way Natural Power de 460 ch au GNC et un tracteur au GNL.

Depuis 2014, le Groupe Rave (Torcy, 71) investit dans des véhicules au gaz. Dans la location de véhicule avec conducteur comme dans la sous-traitance de la gestion du transport du client, le transport multimodal ou l’élaboration de solutions de transport propre, la transition énergétique est un vecteur de croissance. Pour répondre aux enjeux énergétiques et environnementaux, le transporteur agit donc « sur les quatre axes que sont les véhicules, le carburant, l’organisation du travail et les conducteurs ».

Des tracteurs pour des tractions en navettes

Sa clientèle nécessitant surtout des transports régionaux d’approvisionnement, Rave s’est équipé presque exclusivement de tracteurs au GNC. « Nous exploitons ces véhicules pour nos clients de la grande distribution : Carrefour, Système U, Samada, etc., ou pour Leroy Merlin et Nippon Gases, rapporte Damien Braillard, directeur technique et des achats du Groupe Rave. Mais aussi pour effectuer des navettes fercam, service de livraison terminale par route d’envois ferroviaires, entre la gare de Digoin et l’usine de Gueugnon du spécialiste de l’acier inoxydable Aperam. Les derniers tracteurs livrés feront des navettes régulières pour Lyreco. » À ces véhicules s’ajoute depuis février un tracteur au gaz naturel liquéfié. Son autonomie de 1 600 km le destine à des trajets longue distance.

Rave assure les navettes routières de livraison à l’usine Aperam de Gueugnon des bobines de métal transportées en train jusqu’à Digoin par l’opérateur ferroviaire Lineas.

Performance des véhicules Iveco

Mis à part deux tracteurs Scania et un porteur Renault Trucks, la flotte au gaz du Groupe Rave se compose donc de tracteurs Iveco. « Depuis nos débuts, nous avons pu suivre les progrès effectués sur ces véhicules, explique Damien Braillard. Nos conducteurs apprécient le confort de conduite et les nouvelles cabines des S-Way NP. Les gains en CO² sont mathématiquement de 18 % et, du puits à la roue, beaucoup plus pour la part de véhicules roulant au biogaz. C’est pourquoi nous avons investi dans seize Iveco GNC en 2020. Et nous comptons poursuivre en 2021 avec une dizaine de nouveaux véhicules. » Quant au gain financier annoncé par Iveco par rapport à un véhicule thermique, « Tout dépend des conditions d’utilisation et du nombre de kilomètres parcourus, répond Damien Braillard. Mais pour des gros rouleurs, nous arrivons à l’équilibre au-delà de 12 000 km par mois. »

Approvisionnement privé et public

Depuis 2016, l’alimentation des véhicules est assurée par la station GNC construite et exploitée par la société NRJV, créée en joint-venture avec Lyreco et les Transports Cassier. Au second semestre, le transporteur portera à soixante le nombre de ses véhicules au gaz, soit 8 % de la flotte motorisée du groupe. Mais il n’investira pas dans une nouvelle station GNC. « Le maillage de stations publiques s’est considérablement élargi depuis cinq ans », justifie Damien Braillard. Le calcul d’itinéraires incluant des stations suffit à pallier aux besoins.

groupe rave
La flotte au GNC du Groupe Rave se compose principalement de tracteurs.