Gruau : l’année de l’Electron II

Pour Gruau, la fin 2015 a été marquée par le lancement officiel, lors du dernier Salon Solutrans, de l’Électron II. Un projet entièrement mené chez le carrossier constructeur, sur la base d’un Sevelsud (Citroën Jumper, Fiat Ducato, Peugeot Boxer).

- Magazine N°218
1159
Gruau : l'année de l'Electron II

De cette base technique, Gruau n’a conservé que la caisse et la cabine de conduite. Tout ce qui est transmission et motorisation a été spécifiquement développé par Gruau. Le groupe moteur électrique, d’une puissance maximale de 90 kW (62 kW en continu), permet à l’Électron II d’offrir des performances équivalentes à celles d’une version thermique de 130 ch.

Sur cette base, Gruau peut proposer toute une variante de VUL, aussi bien de classiques fourgons, plus ou moins aménagés en fonction des métiers, mais aussi des véhicules davantage transformés (fourgons jusqu’à 22 m3, minibus jusqu’à 9 places).

Les batteries font appel à la technologie lithium-fer-phosphate (LFP) et le principe des packs adapte l’autonomie en fonction des besoins des utilisateurs. Ces batteries s’intègrent dans le châssis, ce qui conserve les qualités dynamiques des modèles Sevelsud. L’absence de boîte de vitesses est largement compensée par le couple omniprésent et disponible immédiatement.