La région Hauts-de-France soutient le covoiturage et le bioéthanol

Depuis le 1er janvier 2019, la région Hauts-de-France a élargi son aide au transport en l’ouvrant notamment au covoiturage. Elle verse aussi une aide financière pour la conversion à l’E85, sous conditions.

836
Covoiturage

Depuis le 1er mars 2016, la région Hauts-de-France versait déjà une aide au transport de 20 euros par mois aux salariés résidant à plus de 30 km pour leur lieu de travail. Depuis le 1er janvier 2019, cette distance a été réduite à 20 km pour les personnes touchant un salaire net inférieur ou égal à deux fois le SMIC.

Le covoiturage subventionné à partir de 10 km par jour

Ces personnes peuvent également bénéficier de l’aide pour leurs déplacements domicile-travail effectués en covoiturage à partir de 10 km par jour, qu’elles soient covoitureure ou covoiturée, à condition d’être inscrite sur les plates-formes Pass Pass Covoiturage ou Covoiturage Oise.

En parallèle, la région a décidé d’aider les automobilistes souhaitant équiper leur véhicule essence d’un boîtier de conversion à l’E85, un carburant moins cher que le SP98 et le SP95 (désormais regroupés sous le nom d’E5), car il contient entre 65 et 85 % de bioéthanol et est donc avantagé fiscalement.

E85 : le boîtier de conversion financé à hauteur de 33 %

La région propose de financer 33 % du montant du boîtier, dans la limite de 300 euros, sachant que l’achat et l’installation reviennent en moyenne à 700 euros TTC. Pour en bénéficier, « les particuliers doivent habiter en Hauts-de-France et être propriétaires d’une voiture essence de plus de deux ans et de moins de 18 ans, d’une puissance inférieure ou égale à 10 cv fiscaux », précise la région.

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter