Avec 16 Volta Zero, Heppner inaugure l’écosystème de sa flotte zéro émission

Pour améliorer un bilan CO2 dépendant à 97 % de ses sous-traitants, Heppner lance avec 16 Volta Zero l’écosystème qui entraînera ses prestataires et ses clients dans l’électromobilité.
1980
Heppner Volta Zero
Heppner prend 16 Volta Zero pour lancer l’électromobilité de sa messagerie européenne.

Le transporteur Heppner se lance dans l’électrification de sa flotte avec la précommande de seize Volta Zero. Une première étape qui devra l’aider à atteindre ses objectifs de verdissement pour 2050. Entretien avec Noémie Feldbauer, directrice de la transition énergétique d’Heppner.

Flottes Automobiles : Pourquoi Heppner a-t-il choisi de précommander seize Volta Zero avant d’être sûr de leur usage ?

Noémie Feldbauer, directrice de la transition énergétique d’Heppner

Noémie Feldbauer : Cela nous permet d’anticiper les délais de livraison des véhicules et de construction des infrastructures de recharge sur nos sites. Nous visons à réduire de 30 % nos émissions d’ici 2030 et de 80 % d’ici 2050. Or, 97 % de notre bilan CO2 dépend de nos sous-traitants. Nous devons donc créer un mouvement collectif de transition énergétique. C’est pourquoi nous avons signé un partenariat avec Volta Trucks et Siemens et nous confirmerons notre commande après les quinze jours de test que nous ferons en mars. Le Volta Zero est un véhicule standardisé en deux modèles que Volta assemblera dans son usine autrichienne de Steyr. Nos seize Volta Zero nous seront livrés à partir du 30 juin.

Quels avantages attribuez-vous au Volta Zero ?

Il est silencieux, mais on sent sa puissance. Sa cabine basse et lumineuse, avec son équipement intérieur, ses portes coulissantes, son pare-brise à 220 ° de visibilité et ses caméras, a été conçue pour la sécurité routière et la sécurité du travail. Avec lui, nous sommes assurés d’avoir un impact social positif et une meilleure sécurité en ville pour les piétons et les cyclistes. Nous avons fait deux tests de conduite, le premier sur le circuit de l’UTAC à Montlhéry (91) et le second le 30 novembre 2022 dans Paris. L’engouement de notre conducteur était total et ses collègues l’ont envié. Nous espérons que ce véhicule attirera des jeunes vers le métier de conducteur, résolvant la pénurie que nous connaissons.

Où affecterez-vous vos Volta Zero et comment les rechargerez-vous ?

Trois Volta Zero de 18 t seront affectés à notre site de La Courneuve (93) et consacrés aux livraisons dans Paris, avec l’enjeu d’en maximiser le remplissage pour mettre moins de véhicules sur la route. Six Volta Zero de 16 t affectés à Rungis (94) effectueront des tournées dans les ZFE-m situées au sud de Paris. Enfin, sept Volta Zero de 16 t iront à Lyon pour livrer la métropole en remplacement de camions au GNV qui seront réaffectés sur des tournées réalisées par des camions au diesel.

Les premiers Volta Zero d’Heppner livreront Paris, les ZFE-m franciliennes ainsi que Lyon.

Qu’avez-vous prévu pour leur recharge ?

Sur chaque site, une surface de parking sera consacrée aux bornes de recharge. Ainsi, nous installerons trois bornes de 22 kW et une borne de 150 kW pour les urgences à La Courneuve. Nous installerons aussi six bornes de 22 kW à Rungis, un site qui ne nous appartient pas. Nous prévoyons aussi sept bornes lentes et une rapide à Lyon. Volta Trucks nous a aidés à créer cet écosystème dimensionné pour les quinze ans à venir. Siemens fournira les transformateurs, les bornes et le génie civil, pour un montant de 1 million d’euros. Cet équipement nous servira pour nos futurs VI électriques ou ceux que nos sous-traitants mettront à disposition.

Votre mode d’acquisition se prête-t-il à une aide de vos clients ?

Nous avons signé avec Volta Trucks un contrat « Truck as a Service » de niveau Premium. Celui-ci inclut le loyer mensuel, la formation, l’assurance, l’assistance, la télématique et un Volta Zero comme véhicule de remplacement. L’électricité consommée est à notre charge. Ce surcoût en lien avec la transition énergétique se répercutera sur le prix de livraison dans les ZFE-m.

PARTAGER SUR