Here Real-Time Traffic remonte les données des véhicules connectés

Le spécialiste de la cartographie et de la localisation Here Technologies a lancé un service d’information trafic en temps réel basé sur les véhicules connectés de trois marques concurrentes.

1780
Here Real-time Traffic

Rachetée fin 2015 par Audi, BMW et Daimler, la société Here Technologies a transformé le million de véhicules déjà connectés des trois marques en sources d’information. Les données remontées par les capteurs de ces voitures viennent s’agréger à la centaine de sources déjà exploitées par Here (smartphones, GPS, capteurs routiers, etc.) pour alimenter un nouveau service d’info-trafic.

Here Real-time Trafic - Capteurs véhicules connectés

Baptisé Real-Time Traffic, « il s’agit du premier service mondial d’information trafic qui agrège en temps réel des données de haute précision issues de capteurs de véhicules inter-constructeurs », indique Peter Kürpick, directeur général adjoint de la division plateforme chez Here Technologies.

Mis à jour toutes les minutes, ce nouveau service remonte actuellement les flux de circulation pour 63 pays dans le monde, en s’appuyant notamment sur les données de freinage brusque. Il couvre également les incidents routiers dans 31 pays, et délivre des avertissements de sécurité.

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter

Here couverture du trafic

De l’information trafic à la conduite automatisée

Pour améliorer sa solution, Here compte sur la croissance des parcs de VP d’Audi, BMW et Daimler et veut augmenter le nombre de véhicules utilitaires remontant des données. De plus, trois autres services utilisant les capteurs des véhicules connectés seront lancés prochainement – Here Hazard Warnings, Here Road Signs, et Here On-Street Parking. Ces derniers fourniront des informations en temps réel sur le risque routier et les accidents, l’actualisation des limitations de vitesse ou encore les places de parking disponibles en ville.

« Ce service permet non seulement d’apporter de précieuses informations pour aider les conducteurs à prendre les meilleures décisions au volant, mais il constitue également une avancée vers la concrétisation de notre vision, celle d’une représentation en temps réel de l’environnement routier, nécessaire aussi bien pour les systèmes avancés d’assistance aux conducteurs (ADAS) que pour les applications de conduite automatisée », conclut Peter Kürpick.