Here lance sa suite de services de sécurité routière en temps réel

Avec Safety Services, Here Technologies poursuit le déploiement de services basés sur les données des véhicules connectés, cette fois pour la sécurité routière.

1639
HERE Safety Services Hazard Warnings
Hazard Warnings (c) Here Technologies

Racheté fin 2015 par Audi, BMW et Daimler, Here Technologies a depuis accès aux données des véhicules connectés des trois constructeurs. Issues des capteurs embarqués dont les feux de détresse, les antibrouillards, les caméras, l’ABS ou encore l’ESP, celles-ci sont transmises de manière anonyme et en temps réel.

Le spécialiste de la cartographie les agrège ensuite sur son Open Location Platform, et les enrichit avec des données de localisation. Here peut ensuite renvoyer aux véhicules « en quasi temps réel » des informations ciblées sur les conditions de circulation, via l’ordinateur de bord, les systèmes d’aide à la conduite ou même sur smartphone.

HERE Safety Services
(c) Here Technologies

Informer des dangers et de la signalisation en « quasi temps réel »

Après avoir lancé en juillet 2017 un premier service d’info-trafic basés sur les données des véhicules connectés, Here vient de déployer la suite Safety Services. Cette dernière regroupe en fait deux services : Here Hazard Warning et Here Road Signs. Le premier avertit des dangers présents sur la route, tels des accidents, des véhicules en panne, des chaussées glissantes ou une visibilité réduite ; tandis que le second relaie les panneaux de signalisation, et notamment les limitations de vitesse permanentes comme temporaires.

Présentée au CES de Las Vegas, qui se tiendra du 9 au 12 janvier 2018, la suite Here Safety Services sera intégrée dès mi-2018 aux véhicules de BMW, d’abord uniquement pour l’Amérique du Nord et l’Europe de l’Ouest.

HERE Safety Services Road Signs
Road Signs (c) Here Technologies

Monétiser les données des véhicules

Un troisième service, Here On-Street Parking, est également prévu pour informer sur les places de parking disponibles en ville. La société s’attend à disposer des données de plus de 10 millions de véhicules en 2019, et veut mutualiser celles de tous les constructeurs. Pour les convaincre, Here mise sur la monétisation de ces données, en reversant à ceux qui les lui fournissent une part des revenus générés, en fonction de la quantité et de la qualité des informations transmises.

Des cartes pour la conduite autonome

L’enjeu : obtenir la représentation la plus précise possible du réseau routier en temps réel. Car les services développés par Here représentent pour la société la « base fondatrice d’une cartographie Here HD Live Map auto-apprenante », avec en ligne de mire la conduite autonome. Un créneau que visent aussi ses concurrents, et notamment le spécialiste de la localisation TomTom.