Honda Jazz : hybridation à 102 g en WLTP

La toute dernière citadine Honda Jazz sera commercialisée l’été prochain uniquement en hybride de 109 ch à partir de 21 990 euros TTC.

2055
Honda Jazz

Récemment dévoilée et lancée au salon de l’automobile de Genève début mars 2020, la nouvelle petite Honda Jazz fait le pari justifié d’une seule motorisation. En l’occurrence une hybridation qui repose sur deux moteurs électriques et le traditionnel moteur essence 1.5 i-VTEC de Honda, le tout développant 109 ch pour un couple de 253 Nm. Du coup, les émissions de CO2 sont assez basses à 102 g/km, avec à la clé l’exonération de TVS pendant trois ans et l’absence de malus. De quoi séduire les professionnels… s’ils ne sont pas rebutés par le prix élevé à partir de 21 990 euros TTC. En version Crosstar, légèrement surélevée aux faux airs de SUV qui reprend cette hybridation, le prix est encore plus costaud à 28 090 euros pour un CO2 à 110 g, avec toujours une exonération de TVS pendant 36 mois. Bien entendu, trois types de conduite sont au programme avec un mode électrique pur, un mode hybride et un mode 100 % thermique.

Notre précédente brève sur la Honda Jazz

PARTAGER SUR