Honda Legend 3. 5 V6

Malgré sa ligne déjà dépassée, la «nouvelle» Honda Legend déjà commercialisée depuis deux ans aux Etats-Unis et au Japon a d’autres atouts à faire valoir sur un plan technologique.

- Magazine N°121
593

Ici, il s’agit d’une transmission intégrale permanente originale. En lieu et place des différentiels centraux et arrière classiques, les ingénieurs ont intégré 2 embrayages électromagnétiques pilotés ainsi qu’un train planétaire à 2 vitesses autorisant la roue extérieure au virage à tourner plus vite. Baptisé SH-AWD pour « Super Handling All Wheel Drive » (super maniabilité à 4 roues motrices), cette technologie favorise en effet l’inscription en courbe de la voiture au levé de pied, à la manière d’une traction avant, et évite le sousvirage classique des grandes berlines. En revanche, il faudra faire preuve des talents d’un pilote pour transformer cette 4 roues motrices en propulsion en n’hésitant pas à accélérer franchement dès que la caisse est sur ses rails. Mais si vous n’êtes pas un accro de la technique pour la technique, cette Legend pourra vous séduire par d’autres arguments.

Commençons par le silence et l’agrément de son V6 de 3. 5 l qui développe 295 ch assez haut dans les tours (6 200 tr/mn) et, pour peu qu’on le cravache, assure un bon agrément de conduite. Dommage qu’il soit accouplé à une boîte auto à 5 rapports qui ne favorise pas la sobriété ni la rapidité de passage, malgré les palettes au volant. On se consolera avec des suspensions recalibrées pour l’Europe qui, même plus fermes, délivrent un très bon confort. Autres points forts : une habitabilité record, même à l’arrière, grâce à son empattement de 2,80 m (longueur totale de 4,96 m) ainsi que la qualité des matériaux de l’habitacle. En revanche, l’ergonomie du poste de conduite est typiquement à l’américaine et date un peu.

Reste que cette Legend au style rétro -disponible uniquement en essence-, avec sa transmission intégrale aux prestations sportives mais superflues, dégage un certain charme. Et surtout, on s’y sent bien à bord, au volant comme aux places arrière… A la façon d’une Citroën C5 ! Un compliment bien sûr sous notre plume.

PARTAGER SUR