Publi-Communiqué

Hybride – Toyota, créateur de l’hybride

De l’hybride à l’hybride rechargeable (PHEV) pour le dernier RAV4, le groupe Toyota se positionne en leader mondial de l’hybride. Avec les solutions les plus pertinentes pour répondre à tous les besoins de mobilité des entreprises.

1174
Nouveau Toyota RAV4 Hybride Rechargeable

L’expertise d’un industriel se renforce au fil du temps dans la confrontation avec la réalité du terrain. Les constructeurs automobiles n’échappent pas à la règle. Sur le front de l’électrification de sa gamme, Toyota peut s’appuyer sur une antériorité sans égale sur le marché. Avec la Prius, Toyota a été le premier constructeur à commercialiser un véhicule hybride.

Depuis 1997 et le lancement de la première génération, Toyota n’a cessé d’améliorer sa technologie. Aujourd’hui, le système hybride de Toyota en est à sa quatrième génération et, depuis 1997, le constructeur a vendu plus de 14 millions de véhicules hybrides dont 2,5 millions sur le seul sol européen. Sous les marques Toyota et Lexus, le constructeur propose une gamme hybride complète, soit 19 véhicules capables de séduire les collaborateurs, tout en protégeant l’environnement et la trésorerie des entreprises.

Un usage majoritairement électrique

La technologie hybride de Toyota est la plus évoluée de ce type : le moteur thermique est combiné à un ou plusieurs moteurs électriques alimentés par des batteries ; ces blocs opèrent soit en synergie, soit en totale autonomie. Avec à la clé une utilisation silencieuse, intuitive, réactive, autonome et peu coûteuse à l’usage. Ces hybrides bénéficient aussi du Stop & Start, du freinage à récupération d’énergie et de la traction électrique d’appoint, soit les avantages combinés du micro-hybride, du semi-hybride et du 100 % hybride. Les batteries récupèrent automatiquement de l’énergie au freinage, à la décélération et grâce au moteur thermique, sans avoir à être branchées sur un point de recharge. Le moteur électrique fonctionne en continu alors que la mécanique thermique vient seulement en soutien lors des accélérations franches.

Plusieurs expérimentations ont été menées en Europe autour des technologies développées par Toyota. L’une d’entre elles a été réalisée par les écoles Polytechnique et Supélec. Résultats : sur un parcours mixte, les hybrides Toyota roulent en mode électrique pendant 70,1 % du temps et sur 51,5 % de la distance parcourue ; en ville, ces chiffres atteignent 86,9 % et 77,4 %. Autre performance inégalée, les dernières générations peuvent rouler jusqu’à 120 km/h sur le seul mode électrique.

RAV4 : L’HYBRIDE RECHARGEABLE SE RENFORCE

Commercialisé au troisième trimestre 2020, le RAV4 Hybride Rechargeable a vocation à devenir l’un des fers de lance de Toyota sur un marché émergent. Ce RAV4 PHEV bénéficie du savoir-faire acquis avec la Prius Hybride Rechargeable dont la deuxième génération a été lancée en 2017 et dont la nouvelle version a vu le jour en 2019. Et Toyota embarque le meilleur de ses innovations dans ce SUV emblématique. Le RVA4 Hybride Rechargeable offre une puissance plus élevée et une meilleure dynamique de conduite. Avec une réelle autonomie en mode 100 % électrique, ce SUV évite tout risque de panne sèche et dispense de recharger la batterie pour terminer son parcours. Fort de ses 306 ch/225 kW*, son moteur franchit le 0 à 100 km/h en 6,2 s*. Encore plus fort, ses consommations et ses émissions s’annoncent comme les plus basses du segment D-SUV : selon l’homologation interne préalable, il ne rejette que 30 g/km de CO2*. Sa batterie lithium-ion tient entièrement sous le plancher et préserve ainsi le volume de coffre à 514 l. De l’hybride au tout-électrique, quatre modes de conduite sont disponibles, avec un passage en douceur entre chacun. Baptisé EV, le nouveau mode 100 % électrique permet à ce RAV4 PHEV de parcourir plus de 60 km sur le seul bloc électrique.
* Chiffres provisoires en attente d’homologation

Le TCO plaide pour l’hybride

Grâce à ses hybrides, Toyota affiche les émissions moyennes de CO2 les plus basses de tous les constructeurs présents sur le marché européen. Avec les faibles rejets de l’hybride et à de rares exceptions, les véhicules Toyota et Lexus échappent au malus, et ce malgré le passage à la norme WLTP (voir le tableau ci-contre). De plus, ils sont exonérés de TVS pendant douze trimestres pour la majorité. Autre avantage, le certificat d’immatriculation est gratuit ou à moitié prix dans la plupart des régions françaises.

Toujours au chapitre économique, les modèles hybrides Toyota et Lexus consomment 30 à 40 % de moins de carburant que leurs équivalents thermiques. Et les ingénieurs ne cessent de progresser : entre la première génération de la Prius en 1997 et la quatrième en 2016, la consommation de carburant est passée de 5,1 l à 3,4 l/100 km.

Enfin, l’hybride se distingue par ses valeurs de revente sur le marché de l’occasion. Très appréciés des acheteurs, les hybrides Toyota et Lexus affichent des valeurs de revente plus élevées que les modèles thermiques de même segment, et surclassent de 30 % les véhicules électriques équivalents. Un critère d’autant plus décisif que la dépréciation d’un véhicule pèse pour plus de 40 % dans le calcul du TCO et constitue le premier poste de dépenses d’un véhicule d’entreprise.

Toyota et Lexus : la gamme hybride la plus large du marché

Toyota et Lexus : une fiscalité WLTP avantageuse avec l’hybride

TOYOTA Valeur CO2 en WLTP1 (g/km) Malus écologique2 TVS annuelle en WLTP3
Nouvelle Yaris Hybride 85* 0 € 12 trimestres d’exonération
Gamme Corolla Hybride 101 à 119 0 € 12 trimestres d’exonération
Nouveau Toyota C-HR Hybride 109 à 119 0 € 12 trimestres d’exonération
Gamme Corolla TS Hybride 101 à 121 0 € 0 à 545 €
RAV4 Hybride 126 à 131 0 € 567 à 590 €
LEXUS Valeur CO2 en WLTP1 (g/km) Malus écologique2 TVS annuelle en WLTP3
CT 200h 108 à 120 0 € 0 €
ES 300h 119 à 126 0 € 0 à 567 €
UX 250h
(2WD / 4WD)
120 à 128 /
131 à 137
0 € 0 à 617 €
IS 300h 131 à 142 0 à 150 € 590 à 639 €
NX 300h 2WD 159 à 171 898 à 2 370 € 1 034 à 2 223 €
* Sous réserve d’homologation définitive. 1. Valeurs WLTP applicables au 1er mars 2020, date d’application sous réserve de publication du décret prévu au 4* de l’article 1007 du CGI 2. Sur la base de la grille de bonus/malus au 1er mars 2020 3. Sur la base de la grille TVS au 1er mars 2020
Malgré l’arrivée prochaine de la fiscalité WLTP, la technologie hybride de Toyota et Lexus démontre encore une fois son efficacité. Une grande partie de la gamme hybride reste ainsi exonérée de malus et de TVS à compter du 1er mars.

 

PARTAGER SUR