Publi-Communiqué

Hybride : une fiscalité verte et avantageuse

Depuis le 25 juillet 2012, le bonus écologique s’élève à 4 000 euros au maximum pour l’achat d’un modèle hybride émettant moins de 110 g/km de CO2, un montant limité à 10 % du coût du véhicule avec un minimum garanti de 2 000 euros.

710
Hybride : une fiscalité verte et avantageuse

Un coup de pouce désormais accordé aux collectivités et aux entreprises – ce qui n’était pas vrai de l’ancien dispositif – et qui vient d’être reconduit pour l’année 2013. De quoi inciter fortement les sociétés à s’équiper. Illustrations par l’exemple : une Auris Hybride, proposée à partir de 24 600 euros, a droit à un bonus de 10 % de son prix, tout comme une Peugeot 3008 HYbrid4 proposée à partir de 35 600 euros.

Ce bonus monte à 4 500 euros pour un niveau d’émissions inférieur ou égal à 60 g/km de CO2, et à 5 000 euros à 50 g/km, ce dernier cas concernant des hybrides rechargeables comme la Volvo V60 Plug-in Hybrid ou l’Opel Ampera, pour des prix de départ respectifs de 61 150 et 45 900 euros.

Autre atout à mettre en avant : l’exonération de TVS (taxe sur les véhicules de société) demeure valable durant deux ans pour les véhicules hybrides. Et à l’issue de cette exemption, la plupart des modèles se retrouvent ensuite bien placés en termes de TVS, dans la tranche 50 à 100 g/km de CO2. À raison de 2 euros par gramme, l’entreprise déboursera donc entre 100 et 200 euros par an pour un hybride classique.

En matière de fiscalité, les hybrides diesel vont plus loin puisqu’ils sont en outre avantagés par la récupération de la TVA sur le gazole…

PARTAGER SUR