Hydrogène : 13 entreprises veulent booster le secteur

Le 17 janvier 2017 a eu lieu la première réunion de l’Hydrogen Council à Davos (Suisse). Les 13 P-DG membres veulent développer les investissements privés et publics dans le secteur.

1271
Hydrogène : 13 entreprises veulent booster le secteur

L’Hydrogen Council rassemble les P-DG de 13 entreprises internationales* qui veulent promouvoir les technologies basées sur l’hydrogène dans les secteurs de l’énergie des transports et de l’industrie. À l’occasion de leur première réunion, les membres ont annoncé leur volonté « d’intensifier leurs investissements dans le développement et la commercialisation de l’hydrogène et des piles à combustible, » estimés à 1,4 milliard d’euros par an en 2015 et 2016.

Ils ont également présenté un premier rapport intitulé « How Hydrogen empowers the energy transition ». Ce dernier liste un ensemble de recommandations à l’adresse des décideurs, destinées à soutenir le développement de l’hydrogène à long et moyen terme via les politiques publiques et des programmes de financement.

Transports : l’hydrogène, plus intéressant que l’électrique ?

Dans ce rapport, le conseil insiste notamment sur l’intérêt que présentent les voitures à hydrogène (ou FCEVs pour fuel cell electric vehicles) dans la décarbonisation du secteur des transports. Comme les véhicules électriques, les FCEVs n’émettent pas de CO2 et réduisent le bruit.

Cependant, les véhicules à hydrogène ont pour l’instant une autonomie plus élevée (500 km). Ils se rechargent plus rapidement (entre 3 et 5 minutes, soit l’équivalent d’un plein) et les infrastructures nécessaires peuvent être construites à partir de celles destinées à l’essence. Comparé aux batteries électriques, le système de stockage dispose d’une densité énergétique plus élevée, ce qui rend le rapport coût/poids par kWh d’énergie stocké plus intéressant.

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter

Un TCO équivalent à celui des motorisations traditionnelles d’ici 2025

En conséquence, le conseil estime que les véhicules à hydrogène viendront verdir le marché des véhicules particuliers, en particulier pour les voitures à grosse et moyenne cylindrée, les flottes et les taxis, mais aussi les poids lourds et les bus.

Pour les VP, le TCO des véhicules à hydrogène est actuellement plus élevé que pour les véhicules à motorisation traditionnelle. Mais le conseil ne doute pas que des TCO équivalents seront atteints d’ici 2025 sur le marché des berlines, voire plus tôt dans le cas des flottes.

Trois constructeurs produisent déjà des véhicules à hydrogène, et seront bientôt suivis par d’autres. En Europe, une centaine de FCEVs sont déjà sur les routes, et le nombre de stations de recharge devrait doubler tous les deux ans (avec 400 statons prévues en Allemagne d’ici 2023).

*Air Liquide, Alstom, Anglo American, BMW Group, Daimler, ENGIE, Honda, Hyundai, Kawasaki, Royal Dutch Shell, The Linde Group, Total et Toyota.