L’hydrogène conforte la coopérative suisse Migros dans le report modal

Un an après avoir reçu ses premiers XCient Fuel Cell à hydrogène, la coopérative suisse Migros a intégré ses camions Hyundai dans une politique d’approvisionnement par report modal.
1633
Hydrogène Migros
Combinés ou non à une remorque, les XCient Fuel Cell de Migros effectuent tous les types de livraisons, y compris du premier ou dernier kilomètre.

La fédération des coopératives Migros est « très satisfaite des camions à hydrogène XCient Fuel Cell de Hyundai, déclare Tristan Cerf, porte-parole de Migros. Avec leur autonomie jusqu’à 400 km, ils peuvent s’utiliser sans restriction pour les longues distances, les tournées de livraison vers nos magasins ou les trajets entre nos fournisseurs et nos centres de distribution. Ils émettent jusqu’à 80 % d’émissions de GES en moins que les diesel et sont plus silencieux. »

Côté approvisionnement en hydrogène, le réseau est continuellement étendu. Huit stations sont désormais disponibles en Suisse Centrale et le long de l’axe est-ouest, où Migros Suisse Orientale possède huit de ses onze XCient Fuel Cell.

Hydrogène Migros
Migros possède 78 camions roulant au biogaz, dont des Iveco Hi-Way Natural Power.

Réduction de 20 % des trajets

Malgré ces facilités, Migros exprime des réserves. « La charge utile des camions H2 est encore inférieure à celle de leurs homologues diesel avec 17 palettes transportées. Et la conduite en ville est parfois plus gourmande qu’en montagne, précise Tristan Cerf. Un camion à hydrogène est considérablement plus cher qu’un VI diesel et seule l’absence de taxe routière rend cette technologie un peu plus rentable. »

Migros utilise donc un logiciel intelligent conçu par l’Empa (Laboratoire fédéral suisse d’essai des matériaux et de recherche). Celui-ci analyse la consommation d’énergie et les émissions de CO₂ des camions sur un trajet pour planifier les modes de transport. Migros a ainsi réduit d’environ 20 % les trajets entre ses centres de distribution et les magasins.

Hydrogène Migros
Malgré une flotte de 500 poids lourds, Migros effectue 50 % de ses transports intérieurs par train, mode le plus « vert » à ses yeux.

50 % de trajets par voie ferrée

Motivée par la politique pro-ferroviaire de la Suisse, la coopérative réalise aussi 50 % de ses transports intérieurs par voie ferroviaire en caisses mobiles ou semi-remorques et réceptionne 400 wagons par jour de produits non alimentaires. « Nous favorisons le rail depuis des décennies, le bilan carbone des transports ferroviaires étant nettement meilleur que celui des transports routiers, poursuit Tristan Cerf. Les produits parviennent par le rail aux centrales d’exploitation régionales depuis nos exploitations industrielles Migros et nos centres de distribution nationaux. Ce n’est que sur les premiers et derniers kilomètres que leur transport est assuré par des camions peu polluants. »

L’électrique et le biogaz ont leur place

Parmi ces véhicules propres, Migros compte 78 camions au biogaz, dont des S-Way Iveco Natural Power, et 99 eActros ou camionnettes électriques, dont 45 Master Z.E. de Renault Trucks. « Notre approche reste multi-technologique, reconnaît Tristan Cerf. Silencieux, les véhicules électriques sont adaptés aux villes et aux agglomérations pour les livraisons matinales. Le biogaz a fait ses preuves et constitue un remplacement fiable des moteurs diesel. » Ménageant les ressources de la chaîne de production de valeur, Migros n’envisage pas d’acheter d’autres XCient Fuel Cell pour le moment.

Hydrogène Migros
Pour les livraisons matinales en ville, Migros utilise des eActros électriques.
PARTAGER SUR