L’hydrogène débarque sur le marché de Rungis

Engie et sa filiale GNVert ont inauguré ce matin une station d’avitaillement en hydrogène située au cœur du marché international de Rungis. Elle vient compléter la station GNV déjà présente sur les lieux, devenant ainsi la première station publique à délivrer plusieurs carburants alternatifs en France.

2242
Engie inauguration station hydrogène Rungis
L’hydrogène est vendu à 12 euros le kilo. La prise de terre permet d’éliminer tout risque électrostatique et création d’étincelle. Une fois le flexible raccordé, le conducteur n’a plus qu’à appuyer sur le bouton vert et tout est automatisé. (c) Engie

La station, capable de fournir 20 kg d’hydrogène par jour, a été installée par le spécialiste des équipements hydrogène McPhy. Elle ravitaillera principalement la flotte de 50 Kangoo Z.E. équipés de prolongateur d’autonomie à pile à hydrogène d’Engie Cofely, en service depuis quelques semaines.

L’hydrogène est pour l’instant livré en bonbonne par camions : « ce système permet aux entreprises et aux agglomérations qui veulent déployer une flotte de véhicules hydrogène de démarrer rapidement et à un budget abordable », a expliqué Pascal Mauberger, P-DG de McPhy.

Mais ce « starter kit » sera remplacé dès 2019 par une station d’une capacité de 80 kg par jour, alimentée en hydrogène produit sur place via un électrolyseur et à partir d’électricité d’origine renouvelable. Le président du marché international de Rungis, Stéphane Layani, a en effet annoncé qu’une petite flotte de Kangoo Z.E.-H2 serait bientôt mise à disposition sur le marché, et que les camions hydrogène et GNV disposeront d’une carte gratuite pour entrer sur le marché et accéder à la station multi-carburants, sachant que le marché voit passer 25 000 véhicules par jour et 17 000 poids lourds de plus de 5,7 t chaque année.

Le projet a été soutenu financièrement par le partenariat européen public-privé FCH JU (Fuel Cells and Hydrogen Joint Undertaking). L’enjeu : développer un écosystème favorable au transport de marchandises hydrogène en Île-de-France, alors même qu’Engie vient de créer une business unit mondiale dédiée à ce vecteur énergétique.

« La BU se concentre sur la production d’hydrogène renouvelable à grande échelle, et au développement de l’utilisation de l’hydrogène au niveau local, a déclaré Franck Bruel, directeur adjoint d’Engie et des business units B2B et H2. Nous avons déjà des contrats avec Pau et Béthune pour le déploiement de bus hydrogène, ainsi que des contacts partout en France auprès des entreprises et des territoires. »

Le modèle de Rungis sera donc reproduit sur d’autres sites. La Compagnie Nationale du Rhône, à Lyon, dont Engie est l’actionnaire majoritaire et qui dispose d’une station hydrogène McPhy 20 kg/j sur le port de Lyon, passera également à une station 80 kg/j en 2019.

PARTAGER SUR