Hydrogène : Toyota donne libre accès à ses brevets

Toyota, un des constructeurs parmi les plus avancés sur la technologie des véhicules à pile à combustible (PAC), a profité de l’ouverture du salon CES de Las Vegas pour annoncer la mise à disposition sans redevance de ses milliers de brevets portant sur les PAC.

635
Hydrogène : Toyota donne libre accès à ses brevets

C’est bien pour faciliter le développement des véhicules à hydrogène que Toyota a pris l’initiative de rendre libre l’exploitation des 5 680 brevets qu’il détient dans le monde. Certains ont d’ailleurs trait à Mirai, dernier modèle présenté avec une autonomie de 500 km.

Dans le détail, 1 970 brevets portent sur les PAC elles-mêmes et seront exploitables jusqu’en 2020. 290 concernent les réservoirs d’hydrogène haute pression, 3 350 l’informatique de commande du système de PAC et 70 sont relatifs à la production et la distribution d’hydrogène. Ces trois derniers ensembles seront accessibles sans limitation de durée aux constructeurs, équipementiers et fournisseurs d’énergie, avec des demandes examinées au cas par cas.

Cette initiative s’ajoute à celles déjà prises par Toyota afin de démocratiser cette technologie : le constructeur a déjà prêté plus de 6 millions d’euros à la société FirstElement pour exploiter 19 stations californiennes distribuant de l’hydrogène. En novembre 2014, Toyota a par ailleurs conclu un partenariat avec Air Liquide pour déployer progressivement et alimenter un réseau de 12 stations d’hydrogène aux États-Unis.

PARTAGER SUR