Hyundai et Audi s’associent pour développer des véhicules hydrogène

Les constructeurs Hyundai et Audi ont signé un accord de licence réciproque pour partager leurs brevets dans le domaine des véhicules électriques alimentés à l’hydrogène (FCEV).

1017
Hyundai nexo
Hyundai Nexo

Cet accord concernera les brevets existants mais aussi ceux déposés dans les années à venir sur une série de composants et technologies liés aux FCEV. Les constructeurs n’ont cependant donné aucun détail sur les composants en question ni sur la durée de leur partenariat. En revanche, ils ont précisé que leurs filiales en bénéficieraient, et notamment les marques Kia et Volkswagen.

L’accord inclut également un accès mutuel aux composants de la pile à combustible. Le groupe Hyundai était pour l’instant plus avancé, il accordera à Audi l’accès aux pièces développées pour l’ix35 fuel Cell et pour son nouveau SUV hydrogène Nexo, ainsi qu’à sa chaîne d’approvisionnement.

Développer le marché des piles à combustibles

« Pour garantir le déploiement de cette technologie durable, la coopération est le meilleur moyen d’optimiser les structures de coûts », a indiqué Peter Mertens, membre du conseil d’administration pour le développement technique chez Audi AG.

Du côté de Hyundai, ce partenariat représente en outre de nouvelles opportunités commerciales pour sa filiale Mobis, fabricant de composants pour véhicules à pile à combustible. Le groupe prévoit ainsi de développer la capacité de production de son usine de Chungju (Corée du Sud), passant de 3 000 modules de pile à combustible par an à plusieurs dizaines de milliers selon la demande du marché.

« Nous sommes convaincus que le partenariat entre le groupe Hyundai Motor et Audi AG contribuera à rehausser la notoriété des véhicules électriques alimentés à l’hydrogène et à prouver leurs avantages à la société dans sa globalité », a d’ailleurs commenté Euisun Chung, vice-président de Hyundai Motor Company.

PARTAGER SUR