Hyundai et H2 Energy visent 1 600 camions hydrogène d’ici 2025

Hyundai Motor et le groupement de sociétés suisses H2 Energy ont annoncé la création d’une joint-venture pour produire 1 600 camions à hydrogène 18 t.

1200
Hyundai H2 Energy camions hydrogène

Produire 1 600 camions à hydrogène de 18 t pour les marchés suisses, autrichiens et allemands d’ici 2025 : c’est l’objectif de la co-entreprise Hyundai Hydrogen Mobility (HMM), créée en septembre dernier par Hyundai Motor et le groupement suisse H2 Energy. H2 Energy regroupe des pétroliers (Avia, Shell, Tamoil) et des entreprises suisses du transport, de la logistique, de l’industrie et de la grande distribution (Coop, Migros). Cette association milite pour l’usage de l’hydrogène issu de l’eau des torrents suisses comme énergie motrice. Dans ce but, le groupement s’est déjà impliqué, avec Alpig AG et Linde AG, dans la joint-venture Hydrospider pour exploiter une centrale hydroélectrique produisant de l’hydrogène.

Un écosystème hydrogène idéal

L’accord avec Hyundai Motor s’est donc doublé d’un partenariat entre HMM et Hydrospider afin de permettre à Hyundai Motor « d’offrir des camions électriques à pile à combustible dans un écosystème spécialement conçu », a déclaré In-Cheol Lee, dirigeant de la division véhicules commerciaux de Hyundai Motor.

Le Neptune, dernier-né des camions Hyundai électriques à pile à combustible, bénéficiera de cet hydrogène durable alimentant ses deux batteries de 95 kW (190 kW), pour être rapidement déployé dans les entreprises de transport suisses. Avec son PTAC de 18 t ou de 34 t avec remorque, ses 350 kW de puissance d’entraînement, son autonomie de 400 km et son temps de recharge de 7 minutes, le Neptune s’avère déjà un redoutable concurrent pour les Tesla, Nikola (voir la brève) et eCascadia de Daimler puisque HMM aurait aussi approché le marché américain du transport.

PARTAGER SUR