Hyundai i20 : plus acérée et hybridée

La dernière i20, la citadine du coréen Hyundai, inaugure le design Sensuous Sportiness pour la marque ainsi qu’une hybridation de 48 V.

966
Hyundai i20

Après sept années de bons et loyaux services, la petite Hyundai i20 sera remplacée à l’automne 2020 par une génération qui inaugure un style acéré et plus sculpté, repris sur les futures productions de la marque. La face avant se veut ainsi plus agressive et imposante, les flancs bien plus travaillés et la face arrière plus cossue avec un large bandeau plastique noir et rouge. Une évolution naturellement perçue par une largeur accrue de 3 cm (1,75 m) et une hauteur abaissée de 2 cm (1,45 m), pour une longueur inchangée de 4,04 m. Au passage, le coffre se fera plus logeable avec 351 l de capacité, soit 25 l supplémentaires, rejoignant ainsi les concurrentes du segment.

Trois puissances de moteur au programme

Pour découvrir l’habitacle, il faudra attendre le salon de Genève début mars prochain où cette i20 sera dévoilée ainsi que ses prix. Pour l’heure, Hyundai ne communique que sur le niveau des équipements de sécurité (détection piétons et cyclistes avec freinage automatique, régulateur de vitesse basé sur la navigation, etc.) et sur les écrans 10,25 ’’ qui devraient placer cette i20 au meilleur niveau du segment… sans préciser bien entendu si tout cela sera de série.

Enfin, les motorisations, qui font toujours l’impasse sur le diesel, sont basées sur le 1.2 de 84 ch et le 3-cylindres 1.0 en 100 et 120 ch avec un alterno-démarreur de 48 V (en option sur le 100 ch). Hyundai ne communique aucun chiffre de consommation ou d’émissions de CO2.

Notre précédent article sur la Hyundai i20

PARTAGER SUR