La Hyundai i30 nouvelle génération se montre

Hyundai a présenté la troisième génération de l’i30. Sans être révolutionnaire, la compacte gagne en confort et se dote des dernières technologies de sécurité et de divertissement.

1539
La Hyundai i30 nouvelle génération se montre

Vendue à plus de 800 000 exemplaires depuis son lancement en 2008, la Hyundai i30 est l’un des modèles phares du constructeur en Europe. C’est peu dire que cette troisième génération de la compacte revêt une importance cruciale pour la marque. Pour parvenir à pérenniser ce succès, les designers européens ont donc décidé de miser sur la continuité tout en apportant quelques modifications esthétiques mais aussi et surtout technologiques.

Cette nouvelle mouture adopte ainsi un nouveau bouclier avant, caractérisé par une calandre en cascade et un profil se rétrécissant vers le bas, un design rappelant fortement celui d’une Audi A3. À noter également l’adoption de phares à LED à trois projecteurs (feux de croisement et de route) et de feux de jour verticaux à LED. Si l’empattement n’a lui pas évolué, le volume de chargement progresse avec un coffre de 395 l contre 378 pour sa devancière.

Un habitacle épuré, une technologie omniprésente

L’habitacle évolue lui aussi avec l’adoption d’une nouvelle planche de bord horizontale épurée et bénéficiant d’une qualité de matériaux rehaussée, au sommet de laquelle on retrouve un écran digital de 8’’. Celui-ci regroupe le système de navigation TomTom, le multimédia et les éléments de connectivité, l’i30 étant compatible avec Apple CarPlay et Android Auto. Autre nouveauté, l’arrivée d’un chargeur de téléphone par induction.

En outre, Hyundai a étendu sa liste d’équipements de sécurité passive et active. L’i30 proposera ainsi un système de freinage d’urgence automatique, un système de surveillance de la vigilance, un régulateur de vitesse adaptatif ou encore un système d’assistance au maintien de voie.

Un nouveau moteur essence sous le capot

Cette i30 reçoit un tout nouveau bloc essence, le 1.4 T-GDI d’une puissance de 140 ch. Ce bloc vient s’ajouter au 3 cylindres 1.0 T-GDi de 120 ch et un moteur 1.4 l de 100 ch. Côté diesel, l’offre se concentre sur le 4-cylindres suralimenté de 1.6 l, disponible en trois niveaux de puissances, 95, 110 et 133 ch.

Ces moteurs seront couplés à une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports, disponible également en version Eco, ou en option à une transmission automatique DCT-7.