Hyundai Ioniq 5 : un SUV électrique sous haute tension

Le Hyundai Ioniq 5 repose sur une nouvelle plateforme qui permettra une recharge en 350 kW/800 V, divisant par deux les temps de charge. Électrisant !
1122
Hyundai Ioniq 5

Dès cet été, le Hyundai Ioniq 5, un SUV compact et électrique de 4,60 m de longueur, fera ses premiers tours de roue en France (voir notre précédente brève). Il a le privilège d’inaugurer une nouvelle plate-forme baptisée E-GMP, commune au groupe coréen. Celle-ci servira tout autant à Kia que Hyundai, mais aussi à la marque haut de gamme Genesis, lancée également en cet été 2021. Outre son architecture en 800 V, le double des concurrents généralistes, la charge en courant continu est possible jusqu’à 350 kW ! Le temps de recharge est alors de 18 minutes de 10 à 80 %, soit 100 km d’autonomie en à peine cinq minutes. Le chargeur embarqué affiche quant à lui 11 kW.

Deux batteries et trois versions

Pour ce Hyundai Ioniq 5, trois versions sont au programme avec deux puissances de batteries en 58 kWh ou 72,6 kWh. Dans le premier cas, ce Ioniq 5 est en propulsion avec un moteur de 170 ch pour une autonomie de 384 km. Son prix débute à 43 600 euros TTC en Creative. Dans le second cas, le moteur passe à 218 ch et l’autonomie progresse à 481 km, pour un prix à partir de 46 800 euros TTC, toujours en Creative.

Une troisième configuration est commercialisée en haut de la gamme avec un moteur supplémentaire sur le train avant de 95 ch pour un total de 306 ch, avec une autonomie de 460 km. Le prix est de 59 900 euros TTC, uniquement en Executive.