• Mots clés connexes
  • SUV

Hyundai Kona Electric : le Kona met les watts

En 100 % électrique avec une grosse batterie de 64 kWh, le Hyundai Kona bat des records d’autonomie. Et avec son air de baroudeur, il ne passe pas inaperçu.

- Magazine N°244
3407
Hyundai Kona Electric

À l’instar du Kia e-Niro avec qui il partage sa technologie, le Kona électrique revendique la meilleure autonomie de son segment, soit jusqu’à 482 km en WLTP. Un record qui s’explique par l’adoption d’une grosse et lourde batterie lithium-ion polymère de 64 kWh sur la version haut de gamme de 204 ch (à partir de 44 900 euros TTC). Rappelons que ce Kona électrique existe aussi en 136 ch (à partir de 38 400 euros), équipé d’une batterie de 39 kWh pour 312 km d’autonomie, soit l’équivalent d’une Zoé R40. Dans tous les cas, le couple de 395 Nm disponible instantanément donne des ailes à ce SUV urbain qui se distingue aussi par son design « tape à l’œil ».

Par rapport au thermique, ce Kona Electric se reconnaît à ses jantes de 17 ’’ et à sa calandre fermée qui dissimule, derrière une trappe, la prise de chargement. À bord, on retrouve une imposante console centrale flottante à hauteur d’accoudoir, avec quatre boutons en guise de sélecteur de boîte, ainsi que ceux pour le frein de parking automatique et les trois modes de conduite (Sport, Normal et Eco). Sous la console, un vaste espace permet de ranger et de connecter ses appareils, avec ou sans fil (induction).

Affichage tête haute

Si l’instrumentation digitale et les nombreuses commandes au volant nécessitent un temps d’adaptation, l’ergonomie au poste de conduite se fait plaisante, avec un écran multimédia haut perché, des sièges bien dessinés aux multiples réglages et un système d’affichage tête haute sur une lame translucide devant le pare-brise. Flatteur pour le poste de conduite, ce Kona l’est moins pour les passagers arrière. Malgré 4,18 m de long, il n’offre guère plus d’espace, de modularité et de volume de chargement qu’une grande citadine. Et son coffre perd 30 l par rapport à la version thermique.

En revanche, ce Kona s’apprécie pleinement au volant. D’abord par son confort de suspension remarquable, mais aussi par son dynamisme et sa précision de conduite, qui font oublier ses presque 1,7 t. Et en 204 ch, les performances vont bien au-delà du raisonnable, avec un 0 à 100 km/h abattu en 7,6 s. Mais l’auto inspire surtout une conduite efficiente avec ses palettes au volant pour moduler, selon trois niveaux d’intensité, le freinage à récupération d’énergie. Grâce à ce système appréciable à l’usage, il n’est quasiment plus nécessaire de toucher à la pédale de frein. Question « carburant », Hyundai annonce 54 minutes pour recharger à 80 % la batterie sur une borne rapide. Comptez 9 h 35 en courant alternatif ou 6 h pour la version 39 kWh.

Hyundai Kona Electric

Hyundai Kona Electric 204 ch Executive

Puissance/couple (ch/Nm) 204/395
Batterie (kWh) Lithium-ion polymère 64
Autonomie WLTP (km) 482
Émissions de CO2 (g/km) 0
Vitesse maxi (km/h) 167
0 à 100 km/h (s) 7,6
Poids à vide (kg) 1 685
Charge utile (kg)
Coffre (l) 332
L x l x H (mm) 4 180 x 1 800 x 1 570
À partir de (€ TTC) 44 900 (hors bonus)
Valeurs futures
Kona Electric 64 kWh 204 ch Executive
Énergie Courant électrique
Boîte de vitesses Automate à fonct. continu
Carrosserie Tout-terrain
Cylindrée (cm3) 0
CO2 (g/km) 0
Ch din 204
Prix neuf TTC (€) 44 900
Mois 42
Km total 60 000
Valeur reprise TTC (€) 15 584
Valeur reprise 34,7 %
Valeur vente TTC (€) 18 269
Valeur vente 40,7 %

Source : Forecast Autovista, novembre 2018.

Notre avis

PLUS
Confort et comportement ● Autonomie record ● Niveau d’équipements complet


MOINS
Habitabilité limitée ● Poids important ● Prix élevé

PARTAGER SUR