Double décharge pour le Hyundai Kona EV électrique

Hyundai dévoile la version électrique de son récent SUV compact, le Kona EV, avec deux puissances de 135 et 204 ch. Et des autonomies encore non homologuée de 300 et de 470 km.

3847
Hyundai Kona EV

Hyundai n’a pas résisté à l’attente du salon de Genève la semaine prochaine. Et a révélé, dès ce mardi 27 février, la version électrifiée de son Kona (voir notre essai du Kona en version thermique). En même temps, c’est à moitié une surprise puisque cette version a été annoncée lors du lancement des motorisations essence et diesel il y a quelques mois. Et ce sur très exactement les mêmes plate-forme et carrosserie, soit 4,18 m de longueur, 1,80 m de largeur et 1,57 m de hauteur. Il n’y a guère que la calandre, reprise de la Ioniq électrique (voir notre essai), ainsi que les compteurs spécifiques et l’absence de levier de vitesses, qui feront la différence. Le reste et y compris l’habitabilité sont identiques.

Non pas une, mais deux puissances

La vraie surprise tient plutôt dans la commercialisation de deux versions du moteur électrique et de la batterie. Ainsi, la version 99 kW/135 ch permet un accès à ce Kona EV avec une batterie de 39,2 kWh, comparable à celle des concurrentes Renault Zoé, BMW i3 et Nissan Leaf. Cette première version se veut moins coûteuse que la seconde proposition. Cette dernière embarque une batterie de 64 kWh pas moins, inhabituelle sur ce segment des voitures électriques compactes. Pour mémoire, c’est la puissance de la première Tesla commercialisée ! Du coup, la puissance du moteur électrique passe à 150 kW/204 ch, assurant un 0 à 100 km/h en 7,6 secondes contre 9,3 secondes pour la « petite » version. Mais dans les deux cas, la vitesse maximale demeure limitée à 167 km/h et le couple développé est identique à 395 Nm.

Autonomie jusqu’à 470 km selon Hyundai

Pour l’heure, l’autonomie revendiquée par Hyundai, mais non homologuée selon le cycle WLTP, serait de 300 km pour la version 135 ch et de 470 km pour la 204 ch. À vérifier lors des essais mais Hyundai indique tout de même que le rendement énergétique de la version 39,2 kWh est de 14,8 kWh/100 km, c’est très bon, et de 15,2 kWh/100 km pour la seconde, c’est tout aussi excellent.

Enfin, ce Hyundai Kona EV embarque un chargeur de 7,2 kW assurant, dans les deux cas, une recharge rapide 100 kW en courant continu à 80 % en 1 heure, beaucoup plus en charge normale (6 h pour la première et 10 h pour la seconde).

La commercialisation est prévue pour cet été et les prix seront dévoilés au salon de Genève la semaine prochaine.

Hyundai Kona EV

PARTAGER SUR