Hyundai Motor Group veut devenir leader des systèmes de piles à combustible

Dans le cadre de sa stratégie « FCEV Vision 2030 », Hyundai Motor Group prévoit de produire 700 000 systèmes de piles à combustible par an d’ici 2030, dont 500 000 destinés au marché du véhicule électrique.

919
FCEV Vision 2030 stratégie Hyundai piles à combustibles
© Hyundai Motor Group

Le constructeur coréen, qui regroupe les marques Hyundai et Kia, a présenté le 12 décembre sa stratégie à long terme dans le domaine des véhicules électriques à piles à combustibles (FCEV), baptisée « FCEV Vision 2030 ». Hyundai Motor Group prévoit d’investir environ 6 milliards d’euros en recherche et développement et dans l’expansion de ses installations.

Une somme qui doit lui permettre d’étendre ses activités hydrogène au-delà du secteur des transports, avec pour ambition de devenir le leader mondial des technologies de piles à combustible (PAC). Hyundai veut ainsi fournir en PAC d’autres constructeurs automobiles, des fabricants de drones, de navires, de matériels roulants et de chariots élévateurs, mais aussi des entreprises des secteurs de la production d’électricité et des systèmes de stockage d’énergie.

Le groupe a créé en décembre une division spécialisée en charge du développement et de la promotion du marché des PAC. Il compte augmenter sa capacité de production annuelle de systèmes de piles à combustible pour atteindre 700 000 unités d’ici 2030, dont 500 000 destinées à des véhicules électriques particuliers et utilitaires. Et ce « en prévision d’une forte demande mondiale de FCEV qui atteindra environ 2 millions d’unités par an dans ce délai », estime Hyundai Motor Group.

Sa filiale Hyundai Mobis Co. vient à ce titre d’inaugurer une deuxième usine de fabrication de PAC à Chungju, en Corée du Sud, qui lui permettra de faire passer sa capacité de production de 3 000 unités par an actuellement à 40 000 unités en 2022. En parallèle, le constructeur entend poursuivre le développement du système de PAC utilisé pour le Nexo (voir l’essai), afin de moderniser et diversifier sa gamme pour répondre aux besoins de différents secteurs industriels.

PARTAGER SUR