Hyundai dévoile sa plate-forme électrique E-GMP

Grâce à la nouvelle plate-forme E-GMP, les futurs modèles électriques de Hyundai et Kia pourront charger 80 % de leur batterie en 18 minutes et parcourir plus de 500 km.
1348
E-GMP

Le groupe coréen Hyundai Motor a dévoilé sa nouvelle plate-forme E-GMP (Electric-Global Modular Platform) destinée aux véhicules électriques à batterie. Cette plate-forme servira à la future gamme de modèles zéro émission des marques Hyundai et Kia dès 2021. 23 véhicules devraient donc à terme en bénéficier.

Selon Hyundai, cette plate-forme E-GMP offre de nombreux avantages par rapport aux plates-formes multi-énergies existantes du groupe. Notamment « une plus grande souplesse de développement, de meilleures performances de conduite, une plus grande autonomie, des dispositifs de sécurité renforcés et plus d’espace intérieur pour les occupants et les bagages. »

E-GMP : jusqu’à 500 km d’autonomie

La plate-forme E-GMP a été conçue pour assurer une répartition optimale des masses. Le moteur électrique se situe à l’avant et entraîne les roues arrière. Mais certains modèles pourront s’équiper d’une transmission intégrale avec un moteur supplémentaire. Implanté entre les essieux avant et arrière, le système de batterie modulaire devrait offrir une plus grande densité énergétique (+ 10 %), avec un système de refroidissement amélioré. Plus compact et léger, il permettra de dégager un plancher plat dans les habitacles.

Selon les modèles, la batterie devrait offrir jusqu’à 500 km d’autonomie en WLTP. Elle pourra se recharger jusqu’à 80 % en 18 minutes ou regagner 100 km d’autonomie en cinq minutes. Cela grâce à une capacité de charge standard de 800 V (ou 400 V) adaptée aux futures infrastructures de bornes rapides.

Notre précédente brève sur Hyundai