Hyundai poursuit son offensive BtoB

À l’occasion de la quatrième édition du Hyundai Business Day, destiné au réseau et aux partenaires BtoB, la marque coréenne a dévoilé ses résultats commerciaux pour 2018.

774
Hyundai BtoB

Quasiment absente du marché des flottes il y a cinq ans, Hyundai devient de plus en plus visible. L’an dernier, la marque a enregistré 5 490 immatriculations à sociétés (+ 20 % par rapport à 2017). Son objectif 2019 : vendre 6 500 voitures.

« Nous souhaitons atteindre rapidement 15 % de notre mix de ventes en BtoB, soit la moyenne pour les marques importées en France, prévient Lionel French-Keogh, directeur général de Hyundai France. Le marché est porteur et il nous reste des marges de progression importantes avec le réseau. » Une ambition d’autant plus crédible que la marque connaît une croissance soutenue sur le marché global (particuliers et entreprises confondus) où elle a battu son record de ventes l’an passé avec 35 542 immatriculations.

Forte percée chez les loueurs

Une dynamique qui se poursuit au premier trimestre 2019 avec des ventes en hausse de + 13 % (9 602 immatriculations) par rapport à 2018 à la même période. Sur le marché BtoB, la croissance se fait encore plus spectaculaire (+ 75 %), et ce notamment auprès des loueurs longue durée (+ 128 %). « Nos résultats crédibilisent notre message auprès des acteurs du BtoB depuis quatre ans, estime Lionel French-Keogh. À présent, notre stratégie est d’avoir une croissance pérenne sur tous les canaux afin d’être en mesure d’affronter les défis à venir. » Pour ce faire, Hyundai s’appuie sur son réseau couvrant 90 % du territoire, avec 186 points de vente prévus d’ici la fin de l’année, dont 52 centres Hyundai Entreprises.

Des atouts électriques dans la gamme

La marque dispose également d’une gamme complète de VP adaptés aux entreprises. Le SUV Tucson reste le modèle préféré des entreprises. Il est suivi par l’i30 (berline et SW), le Kona et l’Ionic. Si 70 % des ventes se font encore en diesel, la gamme BlueDrive (hybride essence et 100 % électrique) représente désormais 25 % des ventes sociétés, soit deux fois plus que l’an dernier. Un exemple : un tiers des Kona sont vendus à sociétés en électrique. Cette offre de véhicules électrifiés constitue un vrai atout pour Hyundai qui, dans ce domaine, n’a pas encore de réelle concurrence hormis Toyota. Les Ioniq, Kona et Nexo lui ont d’ailleurs ouvert les portes de quelques grandes entreprises comme Orange, Coca-Cola ou SAP.

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter

Hyundai 2 BtoB